Télécoms

Interview Helmut Reisinger (Orange) : "La 5G apporte de nouvelles possibilités aux entreprises"

Entretien avec Helmut Reisinger, CEO Orange Business Services

Propos recueillis par Sébastien Colle - 30 avril 2021

À l’occasion du lancement de la 5G en Seine-Maritime, sur le port du Havre et dans plusieurs villes de la métropole rouennaise, Helmut Reisinger, CEO Orange Business Services, estime que cette avancée technologique va permettre la création de nouveaux écosystèmes dans les entreprises et faciliter de nouveaux usages grâce à un débit quatre fois plus rapide que celui de la 4G.

"La crise a incontestablement accéléré la digitalisation, notamment dans les interactions clients", souligne Helmut Reisinger, CEO Orange Business Services.
"La crise a incontestablement accéléré la digitalisation, notamment dans les interactions clients", souligne Helmut Reisinger, CEO Orange Business Services. — Photo : Sébastien Colle

Quels avantages les entreprises peuvent-elles attendre de la 5G ?

La 5G ouvre et facilite la création de nouveaux écosystèmes pour les entreprises. Celles-ci vont pouvoir créer plus facilement des interfaces avec les différentes parties prenantes de leur écosystème. Ensuite, la 5G offre une latence très réduite, c’est-à-dire que le temps de réaction se compte en millisecondes. Nous sommes dans l’instantanéité. Une notion importante par exemple dans le domaine de la santé, lors d’une opération, ou bien sur une zone portuaire comme Le Havre où la géolocalisation est importante. Car, si la géolocalisation ne fonctionne pas bien, elle peut générer une collision entre les navires. La 5G permet également de créer, pour les grands campus industriels des réseaux privés mobiles. Cela devient stratégique car on voit bien aujourd’hui que les réseaux wifi ne tiennent plus face aux besoins, et les réseaux 4G ne sont plus suffisants pour supporter les consommations de données devenues trop importantes. Alors que la technologie 5G offre un débit quatre fois supérieur à celui de la 4G.

Quels sont les enjeux industriels ?

Nous avons travaillé avec l’usine Schneider Electric du Vaudreuil, dans l’Eure pour appliquer la réalité augmentée aux tâches des ouvriers. La problématique du président de Schneider Electric était de réduire le temps passé à trouver l’origine d’une panne en cas de rupture de la chaîne de production. Pour cela, "l’ouvrier augmenté" dispose d’une tablette connectée pour identifier rapidement le problème. En ce sens, la 5FG permet de rendre plus fiable et plus productive l’industrie. C’est important pour la France, l’Europe, et l’industrie en général car il y a un fort enjeu de compétitivité. Récemment, le président de France Industrie nous a dit qu’il n’y avait que 30 % des objets industriels qui sont connectés. Il y a donc encore beaucoup à faire ! Et tout cela doit se faire dans un environnement de confiance, ou la cybersécurité est très importante.

Autre exemple, pour les tests finaux d’acceptation produits, si un client très éloigné du site de production souhaite regarder un nouveau produit, cela sera possible avec une vidéo haute définition. Un service que nous pouvons proposer partout dans le monde, Orange Business Services étant présent dans 200 pays. Il n’est pas seulement question de technologie, mais ce qu’il faut c’est trouver le bon modèle, quelles applications pour des besoins spécifiques, qui ne sont pas les mêmes chez Schneider Electric que sur la zone portuaire havraise.

Au-delà des grandes infrastructures et des grandes entreprises, les PME peuvent-elles aussi attendre de nouveaux bénéfices avec la 5G ?

Pour une petite entreprise, ce n’est pas utile d’avoir un réseau dédié, sauf si elle a besoin d'applications très spécifiques pour lesquelles la 5G donne de nouvelles possibilités. Nous avons lancé un catalogue d’applications à destination des smartphones professionnels, et cela s’adresse complètement aux TPE et aux PME. Ces catalogues sont destinés à faciliter le processus quotidien de télétravail, et rendre aussi disponible pour les PME la capacité à dématérialiser des flux, des documents. Un backup est aussi possible dans le cloud. Donc, c’est en fonction des besoins des entreprises. On peut utiliser le réseau public 5G, avec un portable compatible et un abonnement 5G

Comment évolue la consommation de données ?

Les clients deviennent de plus en plus digivores. En 2015, avec le boom des smartphones, la plupart des données ont été produites par les particuliers. En 2025, 65 % des données seront créées par les entreprises. La connectivité qui arrive dans les zones industrielles, les machines connectées, ce sont des réponses pour rendre les entreprises plus efficaces. Une étude récente de McKinsey estime que, début 2021, 58 % de toutes les interactions entre l'entreprise et ses clients se sont digitalisées. C’est trois fois plus qu’il y a trois ans ! Donc la crise du Covid a été un booster. À présent, il est normal de faire une réunion par Zoom ou par Teams.

Quel rôle le numérique joue-t-il dans la relance ?

La crise a incontestablement accéléré la digitalisation, notamment dans les interactions entre les entreprises. Le Covid a montré que sans connectivité, la vie n’est pas très agréable. Il y a comme une renaissance, un monde plus digital, plus cloudifié, parce qu’on s’est habitué à télécharger des applications pour se connecter. Et c’est la même chose pour les entreprises. Il va aussi y avoir plus de cybersécurité car on a vu qu’il y avait de nombreuses menaces pendant cette période, avec des attaques ou des rançons. De plus, le gouvernement a mis des moyens, ainsi que l’Union européenne, avec un grand plan dédié, et je pense à la notion d’espace digital européen portée par Thierry Breton, commissaire européen chargé de la politique industrielle. L’Europe doit retrouver son indépendance, au sens de souveraineté, aussi dans l’espace digital.

"La crise a incontestablement accéléré la digitalisation, notamment dans les interactions clients", souligne Helmut Reisinger, CEO Orange Business Services.
"La crise a incontestablement accéléré la digitalisation, notamment dans les interactions clients", souligne Helmut Reisinger, CEO Orange Business Services. — Photo : Sébastien Colle

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail