Finistère

Réseaux d'accompagnement

L’Association Jeunesse et Entreprises ouvre une antenne à Brest pour élargir son action

Par Isabelle Jaffré, le 01 décembre 2023

Afin de mieux couvrir le Finistère, l’Association Jeunesse et Entreprises du Finistère (AJE 29) a ouvert à l’automne 2023 une antenne à Brest. En basant une salariée dans la cité du Ponant, l’association espère multiplier ses actions de rapprochement entre le monde de l’entreprise et l’Éducation nationale dans le Nord Finistère.

Sylvie César (à gauche), est la nouvelle chargée de mission de l’AJE 29, association présidée par Paul Puech. Elle épaulera depuis Brest, Magali Penven, déléguée générale.
Sylvie César (à gauche), est la nouvelle chargée de mission de l’AJE 29, association présidée par Paul Puech. Elle épaulera depuis Brest, Magali Penven, déléguée générale. — Photo : Isabelle Jaffré

Installée depuis 1995 à Quimper, l’Association Jeunesse et Entreprises du Finistère (AJE) a ouvert fin 2023 une antenne à Brest, avec une nouvelle salariée : Sylvie César, ancienne patronne de César Conciergerie sera dédiée au territoire. "Nous avions besoin d’être plus proches de nos adhérents et des établissements du Nord Finistère", explique Magali Penven, déléguée générale de l’AJE 29, qui compte quatre salariés.

L’objectif de cette ouverture est de simplifier les actions de l’association dans le Nord Finistère et de les multiplier. "C’était parfois assez compliqué de faire la route depuis Quimper. Avec Sylvie sur place, nous gagnerons du temps", se félicite Magali Penven. "Pour moi, c’est une suite logique, poursuit Sylvie César. J’étais bénévole dans l’association, je la connais bien. "

14 000 jeunes impliqués

Depuis près de 30 ans, l’AJE vise à rapprocher le monde de l’entreprise et de l’Éducation nationale. "Ce sont deux mondes qui ne se connaissent pas vraiment, constate le président de l’AJE 29, Paul Puech. Il est demandé aux professeurs d’amener les enfants vers des métiers. Il faudrait davantage les amener vers des passions, leur permettre de s’ouvrir à différentes possibilités."

En 2022, les actions de l’AJE ont touché près de 14 000 jeunes, de la 5e au post-bac avec environ 300 intervenants venant du monde de l’entreprise. "Nous avons des dispositifs très différents. Nous proposons aux enseignants, conseillers d’orientation ou encore acteurs de l’insertion des visites d’entreprises ou des conférences avec des experts de thèmes comme le recrutement ou d’une filière. Les "report’AJE" permettent à des classes de visiter des sociétés et d’interviewer des patrons ou cadres sur les métiers. Des chefs d’entreprise interviennent aussi dans des classes", liste Magali Penven.

Pour améliorer ces temps d’échange, l’AJE a mis en place des "fiches actions". "Elles sont destinées aux élèves, aux enseignants, aux chefs d’entreprise. Aux premiers, nous proposons des questions qui vont plus loin que le salaire et les horaires. Pour les seconds, nous donnons des outils pour préparer les élèves. Enfin, pour les derniers, nous rappelons quelques éléments comme l’âge des enfants qu’ils rencontrent, d’éviter le jargon, d’utiliser des mots simples, etc.", détaille Paul Puech.

Multiplier les actions

Parmi les actions les plus innovantes, l’AJE a récemment permis à une classe de Segpa d’un collège brestois de s’installer dans l’entreprise Oxymax de Sizun. "Ils ont fait une webradio sur place", indique Magali Penven. Une première réussie qui est amenée à être reproduite. "En 2024, une classe de lycée ira chez Le Saint, se réjouit la déléguée. Nous nous adaptons aux demandes qu’elles viennent des entreprises ou des établissements."

L’AJE travaille aujourd’hui davantage dans le sud du Finistère. La nouvelle antenne brestoise doit permettre à l’association d’accélérer sur ses différentes actions dans le Nord Finistère. "Nous avons des demandes. Vu le poids économique de Brest, il y a énormément de choses à faire", conclut Magali Penven.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition