Industrie

Literie Michel mise sur l’aspect commercial pour poursuivre son essor

Par Matthieu Leman, le 28 novembre 2022

Jean-Louis Michel, le dirigeant du fabricant de matelas et de sommiers Literie Michel, installé à Yffiniac a suivi la formation 10 000 small businesses de Goldman Sachs et en a retiré un plan de croissance qui a porté tout de suite ses fruits. La PME a mis en service une nouvelle usine et se concentre sur l’aspect commercial en lançant de nouveaux produits.

Jean-Louis Michel s’est doté d’un outil de production moderne et taillé pour l’avenir.
Jean-Louis Michel s’est doté d’un outil de production moderne et taillé pour l’avenir. — Photo : Matthieu Leman

Jean-Louis Michel, directeur de Literie Michel (chiffre d’affaires non communiqué, 65 salariés), fabricant de matelas et de sommiers, est "retourné à l’école", lui qui avait été formé en tant que compagnon du devoir sur un tour de France, comme tapissier décorateur. Cette nouvelle formation, qu’il a suivie en 2020, est la 10 000 small businesses, offerte par Goldman Sachs (elle est gratuite pour les élèves). "C’est l’un de mes fils qui m’a inscrit, je n’étais pas convaincu", raconte celui qui a succédé à son père, fondateur de l’entreprise en 1962. De ces mois de video/visio-conférences - en pleine période de Covid et de confinements - est sorti un plan de croissance, en collaboration avec le coach qui lui avait été attribué. "Il est entré dans nos métiers et nous avons réfléchi aux voies que j’avais envisagées : confirmer la récente orientation déco, vendre nos produits à des marchands de meubles, créer des franchises ou plutôt ouvrir de nouveaux magasins en propre…"

Pas de vente par internet

Jean-Louis Michel a tranché et les résultats de ce plan de croissance n’ont pas tardé à venir, puisqu’en deux ans, la PME a connu une augmentation de 47 % de son chiffre d’affaires. Le dirigeant a décidé de continuer à distribuer 100 % de ses produits dans ses sept magasins en propre. 100 %, ce qui veut dire sans vente par internet. Des salons "déco" ont été installés dans chacun des points de vente pour vendre les produits de décoration bois et la "customisation" des têtes de lit et poteaux de sommiers a été amplifiée. "80 tissus et matériaux différents sont proposés. On peut installer sur les têtes de lit des led, une liseuse, une recharge de téléphone… La personnalisation, qui est un standard chez nous, ne coûte pas plus cher", affirme le directeur. L’essai des matelas et le conseil des vendeurs restent plus que jamais privilégiés. Un huitième magasin va ouvrir en Loire-Atlantique au printemps 2023, en plus des autres installés à Lannion, Saint-Malo, Rennes, Vannes, Lorient, Morlaix et Brest. L’investissement moyen d’une ouverture atteint 150 000 euros. D’autres devraient suivre.

De nouveaux équipements comme une tour d’empilage et une emballeuse ont été installés dans la nouvelle unité de production de matelas.
De nouveaux équipements comme une tour d’empilage et une emballeuse ont été installés dans la nouvelle unité de production de matelas. - Photo : Matthieu Leman

Investissement de 2,6 millions d’euros

En février 2022, au terme d’un effort financier de 2,6 millions d’euros, une nouvelle usine de l’entreprise a été mise en service, non loin de l’autre site de production de 4 500 m², que la PME placée sur les haut et moyenne gammes, occupe depuis l’an 2000. La nouvelle unité de 4 000 m², installée dans un bâtiment existant qui a été rénové, isolé et équipé, est entièrement consacrée à la production de matelas dont la PME maîtrise les quatre technologies : mousse, latex, ressort et mémoire de forme. "Nous avons installé deux lignes : l’une pour les produits standards, l’autre pour les contremarques", explique le Costarmoricain. "Ce nouvel outil est dimensionné pour 20 magasins." L’autre site a été reconfiguré comme plateforme logistique et pour y développer la fabrication de la décoration bois, tout en poursuivant la production des sommiers. "L’outil industriel a été informatisé et le confort des salariés s’est accru. Nous pouvons maintenant nous projeter sur le développement commercial."

Celui-ci passera notamment par le lancement de matelas compressés roulés et de sommiers montables et démontables, "totalement clippés, pour ceux qui déménagent souvent" Des produits qui devaient être lancés en fin d’année. La PME débarrasse les anciens matelas, qui sont ensuite recyclés par Paprec, et promet des livraisons en huit jours. Elle vient également d’adhérer à Produits en Bretagne. Pour ses 60 ans, elle a offert en novembre 60 matelas au Secours Populaire.

De nouveaux équipements comme une tour d’empilage et une emballeuse ont été installés dans la nouvelle unité de production de matelas.
De nouveaux équipements comme une tour d’empilage et une emballeuse ont été installés dans la nouvelle unité de production de matelas. - Photo : Matthieu Leman

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition