Côtes-d'Armor

Télécoms

Ekinops signe une année 2017 record

Par Julien Uguet, le 15 janvier 2018

L’équipementier télécoms Ekinops, basé à Lannion, a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 34,3 millions d'euros en hausse de 89 %. L'entreprise compte désormais 430 salariés.

Didier Brédy, directeur général d'Ekinops à Lannion.
Didier Brédy, directeur général d'Ekinops à Lannion. — Photo : DR

Fournisseur leader de solutions de télécommunications dédiées aux opérateurs de télécommunications, Ekinops vient de publier son chiffre d’affaires consolidé au titre de l’exercice 2017, clos au 31 décembre 2017. En hausse de 89 % à 34,31 millions d'euros et marqué par l'intégration globale de l'activité de OneAccess, l'exercice est le meilleur de l'histoire de la PME de Lannion. « Nous sommes très fiers d’avoir pu intégrer l’équipe talentueuse de OneAccess au 4e trimestre, précise Didier Brédy, PDG d’Ekinops. Nous nous sommes réorganisés pour être en mesure de livrer de la croissance en tirant parti de nos solutions innovantes et de notre portefeuille clients riche en opérateurs de rang 1. »

Le rapprochement avec son ex-concurrent a permis à Ekinops de changer de dimension en donnant naissance à un acteur de référence des solutions pour les réseaux télécoms, présent à la fois sur les solutions de transport optique, les services Ethernet et de routage d’entreprise.

Les Etats-Unis portent la croissance

La croissance annuelle a été portée par la progression des ventes de solutions 100G & 200G, en hausse de + 18 % sur l’ensemble de l’exercice. Cette ligne business a représenté 71 % de l’activité en 2017 (vs. 61 % en 2016). Les activités de services ont pour leur part progressé de + 14 % sur l’année (représentant 11 % du chiffre d’affaires total).

Sur le plan géographique, les États-Unis restent le premier marché d’Ekinops en 2017, représentant 40% du chiffre d’affaires, poids stable par rapport à 2016. Avec 31% des facturations totales (38 % en 2016), la zone EMEA Nord se classe juste derrière. L'Europe de l’Est a enregistré une activité dynamique, totalisant 23 % de l’activité de l’année (vs. 12 % en 2016). Enfin, la zone EMEA Sud a représenté 6 % des facturations en 2017, contre 10 % un an plus tôt.

Didier Brédy, directeur général d'Ekinops à Lannion.
Didier Brédy, directeur général d'Ekinops à Lannion. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail