Lyon

Numérique

Le pôle numérique H7 ouvrira à Confluence en 2019

Par Audrey Henrion, le 28 juin 2018

Ce sera en avril 2019 un passage obligé des acteurs du numérique. Un point d'ancrage orienté "tech" et "start-up", au 70 quai Perrache. Les grandes lignes de l'organisation de ce pôle numérique lyonnais ex- "lieu Totem", désormais baptisé "H7", viennent d'être dévoilés.

Au sein de H7, la place couverte baptisée HEAT (le H de H7 et "Eat") d'une surface de 600 m² accueillera des start-up culinaires toute l'année.
Au sein de H7, la place couverte baptisée HEAT (le H de H7 et "Eat") d'une surface de 600 m² accueillera des start-up culinaires toute l'année. — Photo : Vurpas Architectes

11,6 millions d'euros, tel est l'investissement consenti pour transformer une ancienne usine du XIXe siècle de 4 200 m² en espace numérique "dernier cri". Exit le "lieu Totem", cet espace est officiellement baptisé "H7", reprenant le "H" de Halle Girard et le 7 de son adresse (70 quai Perrache).

Dans le détail, cet espace situé entre le Musée Confluence et le siège de la Région accueillera 350 postes de travail dont 290 en open space et 60 dans des salles fermées. La majorité dédiée à l’accélération (250), mais quelques-uns à l’incubation (50) et le solde pour les collaborateurs directs. Du côté des espaces partagés, on y trouvera quatorze petites salles de réunion, une salle de 800 m² équipée pour les événements avec parc lumière, son, écran, estrade, scène et une capacité maximum de 1 200 personnes… Un laboratoire culinaire de 140 m² devrait accueillir les entrepreneurs de la "foodtech" avec des repas servis sur une place couverte de 600 m².

Créativité et débat

H7, nouvel espace présenté comme un "Hub de l’innovation" et présidé par Cédric Denoyel (Capsa), est porté par un consortium composé du Groupe SOS (Jean-Marc Borello / 17 000 salariés / 1 milliard d'euros de chiffre d’affaires), l'association Arty Farty qui produit les Nuits Sonores (62 salariés) et Axeleo, l’accélérateur lyonnais de start-up BtoB. Le groupe SOS (économie sociale et solidaire) apporte un savoir-faire administratif, tandis qu'Arty Farty récupère la gestion des événements. Axeleo (qui remplace 1Kubator, retiré il y a plusieurs semaines) apporte la brique « start-up ».

Les jeunes pousses ont d'ores et déjà leur place à travers les premiers partenaires de H7 que sont Lyon French Tech, Boost in Lyon, Toast mais aussi le Tuba et Waoup. Le modèle économique reposera sur un triptyque location d'espaces, partenariats privés et création de programme d'accélération qui font défaut sur le territoire. L'ouverture des portes est prévue pour avril 2019.

Au sein de H7, la place couverte baptisée HEAT (le H de H7 et "Eat") d'une surface de 600 m² accueillera des start-up culinaires toute l'année.
Au sein de H7, la place couverte baptisée HEAT (le H de H7 et "Eat") d'une surface de 600 m² accueillera des start-up culinaires toute l'année. — Photo : Vurpas Architectes

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.