Drôme

Biens de consommation

Artisanat

La Cité de la Chaussure à Romans veut attirer 100 000 visiteurs par an

Par Pierre Lelièvre, le 07 mai 2019

La ville drômoise réputée pour son savoir-faire dans la chaussure se dote avec la Cité de la Chaussure d’un lieu totem dédié à cet emblème local. Mêlant ateliers de fabrication et espace de vente, la Cité, portée par le Groupe Archer et plusieurs marques romanaises, compte attirer près de 100 000 touristes et clients par an.

Le projet de la Cité de la Chaussure à Romans a nécessité un investissement de 3,3 millions d'euros porté par le Groupe Archer.
Le projet de la Cité de la Chaussure à Romans a nécessité un investissement de 3,3 millions d'euros porté par le Groupe Archer. — Photo : Emmanuelle Benoît / Cité de la Chaussure

Une douzaine de marques romanaises détaillées dans un magasin d’usine de 300 m², un atelier de fabrication de 1 500 m² partagé par cinq marques. Voilà le nouveau cœur économique et touristique de la ville de Romans-sur-Isère ouvre jeudi 9 mai dans les locaux de l’ancien Intermarché du centre-ville.

Lancée à l’initiative du groupe Archer qui réunit des initiatives économiques locales et de l’association professionnelle Romans Cuir, la Cité de la Chaussure se veut comme un lieu représentatif du savoir-faire de la ville, longtemps considérée comme la capitale de la chaussure.

L’objectif du site est de « remettre Romans au cœur de la planète chaussure », explique Christophe Chevalier, PDG du Groupe Archer, selon une logique différente : « On ne croit pas en une renaissance de l’industrie de la chaussure à Romans, en revanche, on sait que l’avenir passera par le développement d’une filière artisanale solidaire ». Une démarche ambitieuse qu’il souhaite d’abord coopérative : « La réussite de ce projet passera par une coopération entre les marques afin de créer une dynamique commune. Par exemple, l’achat des boîtes à chaussures ou les frais de gestion sont partagés », note-t-il.

3,3 M€ d’investissement

Les souliers écoconçus d’Insoft ou de la marque 1083 partageront l’espace avec d'autres marques de chaussures et deux de maroquinerie. « Les visiteurs pourront également trouver un cordonnier et un espace de restauration », ajoute le PDG, qui compte sur l’installation de l’Office de Tourisme dans la Cité pour augmenter le flux de visiteurs.

Avec un investissement de 3,3 M€ pour l’achat et la rénovation du lieu financé par le groupe Archer et les 125 actionnaires de la holding, la Cité de la Chaussure espère séduire 100 000 visiteurs par an à terme pour parvenir à l’équilibre et poursuivre l’histoire. « D’ici à cinq ans, nous souhaitons atteindre les 50 000 paires vendues et la création d’une centaine d’emplois dans les ateliers », précise-t-il.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition