Clermont-Ferrand

Informatique

Création d'entreprise

Témoignage Foad Akil (Joobeez) : « Tout est concentré à Lyon »

Par Pierre Lelièvre, le 20 mai 2019

Foad Akil a fondé Joobeez une plateforme d’échange de services entre particuliers contre rémunération. Un projet porté depuis 2015 pour lequel il éprouve certaines difficultés, notamment liées au réseau.

Ancien commercial, Foad Akil a fondé Joobeez en 2018. Un moyen de trouver son "indépendance professionnelle".
Ancien commercial, Foad Akil a fondé Joobeez en 2018. Un moyen de trouver son "indépendance professionnelle". — Photo : DR

C’est la quête d’une « indépendance professionnelle » qui mène Foad Akil, 32 ans, à l’entrepreneuriat. Né dans les quartiers nord de Clermont-Ferrand, il entre à l’ESC Clermont, puis travaille comme commercial chez Nestlé et Henkel. En 2018, il saute le pas et lance Joobeez, une plateforme de mise en relation entre particuliers pour l’échange de services contre rémunération.

« Le manque de réseau est le principal obstacle. On ne sait pas toujours vers qui se tourner. Sans les codes sociaux, c’est beaucoup plus délicat », avance-t-il, déplorant que « l’étiquette de jeune de banlieue soit un frein supplémentaire ».

Un coup de pouce insuffisant

En 2015, lauréat du New Deal Digital, un concours de la région Auvergne, il bénéficie d’une résidence en coworking de six mois : « Ça m’a mis le pied à l’étrier et m’a permis de lancer mon premier projet, que j’ai ensuite fait pivoter. Je pensais qu’il serait plus facile de faire des rencontres professionnelles et de partager autour de nos projets. Aujourd’hui, je déchante. » Encore en recherche de financements pour déployer sa plateforme, Foad Akil regrette que « tout soit concentré à Lyon ».

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition