Saint-Étienne

Collectivités locales

Cité du design : 60 millions d'euros pour changer de dimension

Par Gilles Cayuela, le 23 septembre 2021

Porté par Saint-Etienne Métropole, le projet "Cité du design 2025" mobilisera 60 millions d’euros d’investissement. Objectif : faire de la Cité du design et du quartier créatif un lieu plus vivant et plus accessible.

La Cité du design entend prendre une nouvelle dimension en s’inscrivant au coeur d’un quartier créatif, animé et vivant.
La Cité du design entend prendre une nouvelle dimension en s’inscrivant au coeur d’un quartier créatif, animé et vivant. — Photo : Cité du Design

"Transformer en profondeur la Cité du design et l’inscrire dans un quartier vivant, vitrine de l’excellence du savoir-faire stéphanois". Telle est l’ambition du nouveau projet "Cité du design 2025" porté par Saint-Etienne Métropole. Un projet à 60 millions d’euros (35 M€ apportés par la Métropole et 25 M€ de fonds privés) qui devrait faire de la Cité du design et des 70 000 m² du "quartier créatif" stéphanois un lieu plus animé et surtout plus ouvert sur l’extérieur.

Une Galerie nationale design et une Biennale plus longue

Pour ce faire, Saint-Etienne Métropole a décidé d’allonger la durée de la Biennale du design. Concentrée jusque-là sur 15 jours à un mois, elle sera désormais programmée sur une période de quatre mois avec des expositions ciblant le grand public. Dans la même logique, la Cité du design verra se multiplier, hors Biennale, des expositions accessibles à tous.

Début 2024, une Galerie nationale du design verra par ailleurs le jour. Cet espace de 1 000 m² présentera les plus belles pièces nationales d’œuvres design, issues notamment des collections du Centre national des Arts plastiques, du Mobilier national ou encore du MAMC + (Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne Métropole). L’idée étant de multiplier les temps forts pour "retrouver l’esprit Biennale toute l’année".

Une offre renforcée pour les entreprises

Le projet "Cité design 2025" prévoit aussi le renforcement des enseignements de l’École supérieure d’art et design (Esadse) et des travaux d’aménagements (rénovation des ateliers et salles de classe) de manière qu’elle reste une référence au niveau national.

Pour s’ouvrir davantage aux TPE-PME, la Cité du design donnera également naissance à horizon 2024 à un centre de ressources régional au service des entreprises. Appuyé par la Région, ce centre proposera des laboratoires d’usage, des accompagnements pour le développement de preuves de concept et également une matériauthèque. La Grande Usine Créative, qui héberge déjà 150 start-up, devrait par ailleurs voir sa capacité d’accueil s’étendre.

Un concept hôtel, des commerces et un tiers lieu

Par ailleurs, "Cité design 2025" prévoit à horizon 2025 la création d’un concept hôtel dans la droite lignée des enseignes MOB et Mama Shelter, ainsi que l’implantation d’un restaurant et d’un bar dans le bâtiment de l’Horloge, qui héberge pour l’heure les services administratifs de la Cité du design.

Enfin, un tiers lieu socioculturel devrait voir le jour en 2026 dans le bâtiment de La Platine, située à l’entrée de la Cité du design.

La Cité du design entend prendre une nouvelle dimension en s’inscrivant au coeur d’un quartier créatif, animé et vivant.
La Cité du design entend prendre une nouvelle dimension en s’inscrivant au coeur d’un quartier créatif, animé et vivant. — Photo : Cité du Design

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail