Grenoble
Soitec change de directeur général avec la nomination de Pierre Barnabé
Grenoble # Électronique # Nominations

Soitec change de directeur général avec la nomination de Pierre Barnabé

S'abonner

Le leader des semi-conducteurs Soitec organise la succession de sa direction générale avec la nomination de Pierre Barnabé, qui remplacera Paul Boudre en place depuis 2015.

Pierre Barnabé prendra la direction générale de Soitec à l'été 2022 — Photo : Atos

Le leader des semi-conducteurs Soitec (1 700 salariés), basé à Bernin (Isère), organise la succession de sa direction générale. Le conseil d’administration de l’ETI spécialisée dans la conception et la fabrication de semi-conducteurs innovants a désigné Pierre Barnabé comme successeur à Paul Boudre au poste de directeur général du groupe. En provenance du leader mondial des technologies de l’information Atos pour lequel il occupait le poste de directeur général adjoint, Pierre Barnabé prendra ses fonctions officiellement en juillet prochain, à l’occasion de l’Assemblée générale ordinaire. En attendant, le quinquagénaire rejoindra le groupe isérois au 1er mai dans des fonctions provisoires de chargé de mission pour le conseil d’administration. Une manière d’assurer la transition pendant quelques mois avec son prédécesseur. Diplômé de Neoma Business School et de CentraleSupélec, Pierre Barnabé a commencé sa carrière chez Thalès, puis Alcatel-Lucent avant de rejoindre le groupe Bull, SFR et enfin Atos.

Avec la nomination de Pierre Barnabé à la place de Paul Boudre à la direction générale, Soitec compte davantage peser sur le marché des semi-conducteurs — Photo : Soitec

Le futur homme fort de Soitec aura pour mission de poursuivre le redressement entamé par Paul Boudre depuis 2015 et d’accompagner l’entreprise dans la mise en place du plan stratégique 2026. Pour l’exercice 2021-2022, Soitec anticipe un niveau de revenus de l’ordre de 975 millions de dollars (environ 850 M€), en croissance de 45 %. Ce choix de remplacer Paul Boudre à la tête de la direction de Soitec a surpris au sein même de l’entreprise. À la suite de l’annonce du conseil d’administration le 19 janvier, le comité exécutif du groupe a dénoncé "l’opacité" de la démarche dans un communiqué et entraîné la chute du titre en Bourse.

Grenoble # Électronique # Nominations