Valenciennes
Newcom accélère avec l'acquisition d'Ateliers Gai Publicité
Valenciennes # Information-communication # Fusion-acquisition

Newcom accélère avec l'acquisition d'Ateliers Gai Publicité

S'abonner

Basée à Anzin, près de Valenciennes, l’agence de communication Newcom élargit la palette de ses prestations en signant l’acquisition de son homologue Ateliers Gai Publicité. Spécialisée dans le sourcing et la distribution d’objets publicitaires, l’agence s’ouvre aussi de nouveaux marchés, avant de poursuivre son expansion géographique.

Thierry Pique et Jean-Luc Lambin, respectivement repreneur et cédant d’Atelier Gai Publicité à Bondues — Photo : Newcom

Pour Thierry Pique, dirigeant fondateur de l’entreprise valenciennoise Newcom (22 salariés, 9 M€ de CA en 2023), la récente acquisition de son homologue Ateliers Gai Publicité sonnait comme une évidence. "Je savais que son dirigeant Jean-Luc Lambin partait à la retraite, nous nous connaissions de longue date. Je ne pouvais pas laisser partir le savoir-faire de cette entreprise", raconte le repreneur de cette TPE (3 salariés, 1 M€ de CA) basée à Bondues, près de Lille.

L’opportunité de muscler l’activité

D'autant que cette reprise est l'occasion d’adjoindre de nouveaux marchés à son activité de sourcing et de distribution d’objets et textiles publicitaires. Il s’agit notamment des marchés des collectivités locales et des structures sportives, très friandes de coupes et de médailles gravées, "surtout en cette année de grands événements sportifs, Euro de foot et JO en tête", souligne le dirigeant. Par ailleurs, le savoir-faire de cette TPE lilloise en matière de marquage et de fabrication d’objets en bois sur-mesure intéressait particulièrement Thierry Pique, car elle lui permet d’internaliser cette prestation jusqu’alors sous-traitée. Newcom couvre désormais un large catalogue de références - du stylo aux vêtements en passant par les gourdes et autres chaussettes personnalisées - à destination d’une clientèle majoritairement B to B, tant pour servir leur communication externe qu’interne, notamment pour soigner la marque employeur.

Une croissance au-delà des Hauts-de-France

La PME est aussi établie dans d’autres régions, comme à Vannes et Nancy, et Thierry Pique se projette déjà dans l’ouverture d’un bureau du côté de Lyon, d’ici la fin d’année. Cette expansion géographique de la PME passera elle aussi par de la croissance externe. Le dirigeant pourrait réitérer ce type d'opération d’ici la fin de l’année, à la faveur d’une opportunité parisienne. La capitale représente un terrain de jeu essentiel, aujourd’hui travaillé grâce au site internet de l’entreprise, générateur de contacts. Portée par cette acquisition, la deuxième de son histoire après la reprise de Nord Punch en 2009, Newcom compte franchir le cap des 11 millions d’euros de chiffre d’affaires dès cette année, une accélération qui s’accompagnera du recrutement de 3 à 5 salariés.

La RSE, entre conviction et demande

Autre pilier de la stratégie de Newcom, proposer des produits "beaux, durables et utiles. 85 % des gens qui ont eu un goodies entre les mains se souviennent de la marque. Cela reste un vecteur de communication important", selon le dirigeant. Longtemps associée à des gadgets chinois, la demande des objets publicitaires a aujourd’hui évolué vers des objets de meilleure qualité, plus respectueux de l’environnement. "Certains sont vraiment prêts à payer parfois un peu plus cher et en font un critère de sélection impératif", soutient Thierry Pique. Le dirigeant souhaite ainsi proposer d’ici à 2025, une offre composée à 50 % de produits fabriqués à base de matières premières recyclées, ayant une traçabilité et un bilan carbone certifié. Ces produits dits "green" et en circuit court, car fabriqués en France et en Europe, représentent déjà un quart de ses ventes. Il mise aussi sur son label Ecovadis Gold pour certifier sa démarche RSE et séduire une clientèle de plus en plus concernée.

Valenciennes # Information-communication # Fusion-acquisition # PME