Nantes
La start-up de la finance Le Club Nec joue sur le terrain du marketing d’influence pour se faire connaître
Nantes # Services financiers # Investissement

La start-up de la finance Le Club Nec joue sur le terrain du marketing d’influence pour se faire connaître

S'abonner

La start-up Le Club Nec propose aux particuliers et entrepreneurs d’apprendre à gérer leurs finances. Alors qu’elle investit 700 000 euros dans de nouveaux locaux, près de Nantes, elle mise notamment sur une collaboration avec le joueur international français Moussa Sissoko pour se faire connaître. Son ambition : multiplier par 40 le nombre de ses clients en quatre ans.

Moussa Sissoko, international de football français et joueur du FC Nantes, et Laurent Chébaut, fondateur et président de la Fintech Le Club Nec — Photo : David Pouilloux

Expert de la blockchain, technologie qui permet la transmission sécurisée de données, Laurent Chébaut a fondé La Club Nec, un Fintech, voilà trois ans, du côté de Saint-Herblain, près de Nantes. "Je propose une plateforme qui apprend à nos abonnés à mieux gérer leurs finances, qu’ils gagnent 1 500 euros par mois ou 15 000, explique le dirigeant et fondateur de cette start-up qui compte aujourd’hui six salariés, à plein temps, et six collaborateurs réguliers. Nous avons 550 membres abonnés aujourd’hui, mon objectif est d’atteindre 200 000 abonnés d’ici à 4 ans."

L’ambition est là et les moyens aussi. "J’ai déjà investi, sur fonds propre, 500 000 euros dans le développement de mon entreprise, précise Laurent Chébaut, longtemps entrepreneur dans le design, notamment auprès des start-up nantaises. Nous déménageons dans quelques mois, à Saint-Herblain, où je viens d’investir 700 000 dans de nouveaux locaux, situés également à Saint-Herblain."

La surface de plus de 400 m2, particulièrement bien située près du Zénith de Nantes Métropole, pourra accueillir le développement de l’entreprise. "Trois recrutements sont prévus dans les mois qui viennent, des commerciaux, rapporte le dirigeant. Mais il faut accélérer, et le travail que l’on mène avec Moussa Sissoko va nous le permettre."

Un boost de notoriété pour l’entreprise

Au sein de sa stratégie pour augmenter sa notoriété, Laurent Chébaut s’est en effet associé à Moussa Sissoko, international français de football, et star du FC Nantes, après une longue carrière en Angleterre. L’image d’un sportif, collée à celle d’une entreprise, est une recette bien connue de marketing d’influence. "J’ai rencontré beaucoup de sportifs, mais ce qui m’a intéressé avec Moussa Sissoko, c’est qu’il tenait à élargir son image, ne pas se contenter de l’univers du football. Par ailleurs, il ne ressemble pas au cliché du footballeur flambeur. Il a la tête froide", ajoute l’entrepreneur.

" J’ai envie de changer l’image des footballeurs, de m’ouvrir à d’autres domaines, en particulier au monde l’entreprise", Moussa Sissoko.

Celui que ses coéquipiers du FC Nantes appellent le "président" le dit lui-même. "Ce que je fais avec Laurent Chébaut, c’est apporter un boost à la notoriété de son entreprise, et moi j’élargis mon image. Les gens connaissent ma carrière et me parlent sans arrêt de football, mais j’ai envie de changer l’image des footballeurs, de m’ouvrir à d’autres domaines, en particulier au monde l’entreprise. J’ai 34 ans, et je pense à la suite, confie-t-il. J’ai développé un fonds d’investissement avec Blaise Matuidi, et j’ai ouvert une école de coaching au Sénégal. Je suis issu d’une famille qui a les pieds sur terre. On m’a conseillé de mettre de côté, car on ne sait pas de quoi est fait l’avenir. "

20 à 25 millions d’euros d’ici à 4 ans

Membre de la french tech, Le Club Nec propose un abonnement mensuel de 50 à 200 euros pour s’éduquer à la finance, et le marché potentiel semble plus grand qu’un terrain de foot. "Une étude récente montre que 82 % des Français ont des craintes pour leur avenir financier, et se demandent quoi faire de leur argent, comment mieux le gérer, comment le faire fructifier, générer un revenu complémentaire, observe Laurent Chébaut. C’est ce que propose ma plateforme, en plus de moments de rencontres et d’échanges." Le Club Nec a déjà organisé plus de 400 événements entre abonnés et non membres, et un certain nombre en présence de Moussa Sissoko. Laurent Chébaut vise 500 000 de chiffres d’affaires, en 2024, et 20 à 25 millions d’euros d’ici à 4 ans.

Nantes # Services financiers # Investissement # Marketing-communication # Transition numérique