Gard
D&S Groupe étend son offre de services en reprenant 16/30 Formation
Gard # Nucléaire # Fusion-acquisition

D&S Groupe étend son offre de services en reprenant 16/30 Formation

S'abonner

D&S Groupe, qui accompagne les entreprises dans la maîtrise des risques, renforce son pôle formation par croissance externe. La société gardoise s’étend à des métiers connexes alors que la filière nucléaire jouit de nouvelles perspectives après les annonces du gouvernement.

Julien Feja, PDG de D & S Groupe (au centre), entouré de ses nouveaux associés au sein de 16/30 Formation — Photo : D&S Groupe

Rassemblant déjà 7 entreprises actives dans des métiers aussi divers que les études, les travaux de démantèlement, le désamiantage ou les équipements de protection, D&S Groupe (400 salariés, CA 2023 : 29 M€) rajoute une corde à son arc en acquérant le centre de formation 16/30 Formation (9 salariés), basé dans la même ville, à Bagnols-sur-Cèze (Gard). Spécialisée dans la maîtrise des risques, en milieu nucléaire notamment, la société gardoise renforce ainsi l’une de ses filiales, Kairos Formations, qui propose des modules dans le domaine de la prévention des risques (nucléaires ou conventionnels).

La consolidation du pôle formation

Kairos Formations va assumer la direction opérationnelle et le développement commercial de 16/30 Formation, tandis que l’école bagnolaise garde la main sur le volet pédagogique. Fondée en 2011, celle-ci gère un catalogue de trois diplômes dans le sport (son sujet historique), sept diplômes dans le tertiaire, auxquels s’ajoutent des modules complémentaires (bureautique, enseignement de l’Anglais…). "L’acquisition de 16/30 Formation nous permet de nous diversifier. Kairos assure des formations habilitantes, d’une durée de quelques jours seulement, tandis que cette structure délivre des formations professionnalisantes de plus long terme : les contrats signés à l’année peuvent atteindre 400 heures de formation pour la seule partie école (hors alternance, NDLR)", détaille Julien Feja, PDG de D&S Groupe.

Préparation de nouveaux diplômes

L’autre objectif de cette opération est de mettre en place des synergies commerciales, les autres entités de D & S Groupe étant amenées à devenir clientes de 16/30 Formation, tout en renforçant le nombre d’entreprises externes sous contrats. La société gardoise ambitionne en effet de relancer l’activité du centre, en difficulté depuis quelques années, en retrouvant le seuil de 80 apprenants par an sur les différents diplômes, et en doublant le chiffre d’affaires pour atteindre 2 millions d’euros sous peu. "Nous prévoyons aussi de compléter le catalogue avec de nouvelles formations, sur des sujets modernes tels que la communication, le community management ou la vente. Elles seront lancées en 2025", rajoute Julien Feja.

L’offre de services évolue

Sur le plan stratégique, cette opération vient aussi appuyer la démarche d’ouverture à des métiers connexes suivie par le groupe gardois depuis quelques années. En 2022, il avait absorbé l’activité de service en milieu radioactif de la société mayennaise Séché Éco Service : l’intégration de cette équipe de 20 personnes a permis de donner une nouvelle taille critique (80 collaborateurs au total) à une autre des 7 filiales, Fildem, et d’étoffer son offre de services sur le marché du démantèlement et de la logistique nucléaire. "Nous procédons assez peu souvent par croissance externe. Nous privilégions la croissance organique pour proposer des prestations complémentaires aux nôtres dans le nucléaire ou d’autres secteurs tels que la chimie", précise Julien Feja.

Vent de croissance dans le nucléaire

En décidant de relancer la stratégie nucléaire de la France avec au moins 6 nouveaux réacteurs, Emmanuel Macron a en effet ouvert de nouvelles perspectives de croissance pour la filière. D&S Groupe le mesure à son propre niveau : la société a porté son chiffre d’affaires de 22 à plus de 29 millions d’euros en 2023 (contre une projection initiale à 26 millions), et table sur plus de 32 millions d’euros en 2024. Cette croissance se traduit en contrats majeurs, comme divers marchés remportés auprès d’EDF pour du diagnostic amiante sur des sites nucléaires en production. De même, D&S Groupe étend son réseau d’agences : après Grenoble (Isère) en 2023, il va s’implanter à Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône) et près de Cherbourg (Manche) dans les prochains mois, tout en lorgnant d’autres régions, telles que l’Île-de-France, où il est encore peu présent.

Gard # Nucléaire # Organismes de formation # Services aux entreprises # Fusion-acquisition