Strasbourg
Clestra : le conflit entre la direction du groupe et les salariés prend une ampleur nationale
Strasbourg # Industrie # Social

Clestra : le conflit entre la direction du groupe et les salariés prend une ampleur nationale

S'abonner

Depuis 8 semaines, les 130 salariés de Clestra Métal sont en grève. Ils dénoncent une absence totale d’information quant à la stratégie menée par le groupe Jestia, qui a repris le fabricant de cloison à la barre du tribunal, en octobre 2022. Face à leurs craintes de démantèlement, la direction reste silencieuse. La CGT et sa secrétaire générale Sophie Binet ont décidé d’engager un bras de fer.

Les salariés de Clestra, en grève depuis deux mois, ont reçu le soutien de Sophie Binet, secrétaire générale de la CGT — Photo : Nathalie Stey

Entreprise plus que centenaire, Clestra Hausermann avait été mise en redressement judiciaire en août 2022, suite à une cyberattaque qui avait totalement désorganisé sa production. Le groupe familial Jestia, gestionnaire d’établissements pour personnes âgées et fabricant de mobilier pour les collectivités, avait repris l’usine d’Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin) et le réseau commercial de Clestra quelques semaines plus tard, bénéficiant au passage de près de 5 millions d'euros de prêts bonifiés de la part de la Région Grand Est et de l’État. 283 salariés étaient alors conservés, sur un total de 369.

Relocalisation, carnet de commandes : l'inquiétude des salariés

Mais, depuis juin 2023, la production de cloisons est à l’arrêt. En cause : le déménagement d’une partie du parc machine de l’entreprise sur un autre site en cours d’aménagement au sein du port de Strasbourg. Avec à la clé une baisse de loyer pour l’entreprise. "L’opération était prévue dans le plan de reprise, mais aujourd’hui seule la première phase a été engagée, qui concerne l’activité de pliage de la tôle. Le CSE n’a reçu aucune information quant au transfert de l’activité de peinture et d’assemblage. Pour cette dernière, des essais ont été faits sur d’autres sites du groupe, ce qui laisse craindre que cette phase du déménagement ne soit jamais réalisée", indique Amar Ladraa, élu CGT au CSE de Clestra.

À Illkirch, aucune information ne filtre aujourd’hui quant au carnet de commandes dont dispose l’entreprise, et pour cause : lors de la reprise de Clestra, Jestia a pris la décision de scinder la société en deux, en séparant la production et les fonctions commerciales au sein de deux filiales distinctes, Clestra Métal et Clestra New. Cette dernière a déjà perdu une quarantaine de salariés, lassés de l’absence de visibilité donnée par la nouvelle direction. Celle-ci se refuse à parler de plan social, mais a cependant proposé une rupture conventionnelle collective à une soixantaine de salariés de la production. Elle a aussi engagé une procédure de licenciement d’un ouvrier, dont la forme a justement déclenché un mouvement de grève.

Une mobilisation nationale pour rétablir le dialogue social

Trois médiations ont depuis été engagées par l’intermédiaire de l’inspection du travail, pour tenter de renouer le dialogue social, sans que jamais la démarche n’aboutisse. Les CSE des deux filiales Clestra ont également exercé leur droit d’alerte au début de l’été, pour tenter d’obtenir des informations sur la situation de l’entreprise, mais le cabinet mandaté pour ce faire a été assigné au tribunal. C’est désormais le ministère de l’Industrie qui tente de renouer le dialogue entre la direction du groupe Jestia et les salariés.

À la veille de l’arrivée sur place de la secrétaire générale de la CGT Sophie Binet, venue jeudi 24 août pour soutenir les ouvriers privés de salaire depuis deux mois, la maison mère s’est d’ailleurs fendue d’un communiqué affirmant être à l’écoute des salariés, tout en regrettant "l’opposition permanente du CSE qui bloque la mise en œuvre du projet de redressement de l’activité, pourtant nécessaire pour assurer la pérennité des activités de l’entreprise". Une première prise de parole qui ne convainc pas la CGT, qui a décidé de lancer un plan de bataille. "La mobilisation va s’étendre, en lien avec les autres établissements de Jestia, mais aussi au niveau national", affirme ainsi Sophie Binet.

Strasbourg # Industrie # Social
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise CLESTRA CLEANROOM