Alsace

Services aux entreprises

Créations d'emplois

Un premier "Workathon" pour rassembler les générations en faveur de l’emploi

Par Fabrice Voné, le 28 novembre 2023

Healthy Management, collectif pluridisciplinaire de consultants spécialisés dans la transformation des organisations et la marque employeur, lance son premier "Workathon" en Alsace pour rapprocher les employeurs de leurs futures recrues. Entreprises, grandes écoles et étudiants sont mobilisés pour construire un projet au long cours et surtout apprendre à se connaître.

Le premier atelier du Workhaton a eu lieu au siège d'ÉS  à Strasbourg.
Le premier atelier du Workhaton a eu lieu au siège d'ÉS  à Strasbourg. — Photo : DR

"On recrute 150 collaborateurs par an, on a intérêt d’être au fait des nouvelles pratiques mais aussi d’être en phase pour adapter nos méthodes afin d’attirer de nouveaux talents." Marc Kugler, directeur général du groupe ÉS (Électricité de Strasbourg), est convaincu que c’est désormais aux entreprises de "s’adapter et de trouver les équilibres" vis-à-vis de ses futures jeunes recrues.

Comme 17 autres entreprises alsaciennes et diverses collectivités territoriales, sa société participe au premier "Workathon", imaginé par le collectif pluridisciplinaire Healthy Management, qui regroupe des consultants au service de la montée en compétences des collaborateurs, la transformation des organisations et la marque employeur. Dans ce cas, il s’agit de jeunes issus de la "génération Z" (nés entre 1995 et 2010) dont les attentes professionnelles peuvent parfois sembler en décalage avec celles de leur employeur. Surtout depuis la Covid-19.

85 % des métiers à inventer d’ici 2030

"57 % des salariés accordent moins de place au travail qu’avant la pandémie, explique Anne-Claire Palud, fondatrice de Healthy Management. Tandis que 70 % des entreprises rencontrent des difficultés de recrutement". Par ailleurs, selon une étude de Dell Institute, 85 % des métiers de 2030 n’existent pas aujourd’hui. Enfin, en 2022, 28 % des contrats d’alternance ont été rompus d’après la Direction de l’Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques (Dares) qui dépend du ministère du Travail.

250 étudiants mobilisés

Ce premier "Workathon" vise à réduire le fossé générationnel en mobilisant 250 étudiants au cours d’ateliers préparatoires où se retrouvent des dirigeants et DRH d’entreprises. Le premier d’entre eux s’est déroulé dernièrement au siège strasbourgeois du groupe ÉS avant un second à l’école de marketing et de communication ISEG. Les différents protagonistes se reverront encore à deux reprises avant la restitution de leurs travaux co-construits le 22 février au CCI Campus à Strasbourg.

"Explorer de nouvelles voies"

"Après la percée fulgurante du télétravail, il était important d’explorer de nouvelles voies en faveur de l’emploi", souligne Monique Jung, directrice de l’Adira. "On constate une évolution majeure, comme s’il s’agissait d’un never ending process. C’est à la fois passionnant et effrayant", embraye Christophe Gehl, président de Hartmann France (CA : 405,3 millions d’euros ; près de 1 000 salariés), spécialisé dans la production, vente de produits et articles rattachés au domaine de la santé et du bien-être. Son entreprise, basée à Châtenois (Bas-Rhin), s’apprête à recruter 150 profils. "Ce dispositif permet de mieux comprendre les jeunes. À nous de leur faire mieux connaître le tissu industriel", conclut-il.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition