Grand Est

Logistique

R3FLEX, nouvelle plateforme logistique portuaire de Lauterbourg

Par Adelise Foucault, le 20 novembre 2017

Le portique à conteneurs est désormais en place sur la plateforme portuaire de Lauterbourg. La mise en activité de cette base arrière du Port autonome de Strasbourg est prévue pour juin/juillet 2018. 15 hectares sont immédiatement disponibles sur sa zone d’activité attenante de 40 hectares.

Le portique à conteneurs est désormais en place sur la plateforme portuaire de Lauterbourg. La mise en activité de cette base arrière du Port autonome de Strasbourg est prévue pour juin/juillet 2018. — Photo : Adelise Foucault

Le portique à conteneurs est désormais en place sur la plateforme portuaire de Lauterbourg. « Avec la réalisation de ce chantier, les derniers doutes s’envolent enfin quant à la concrétisation de ce terminal, dont on entend parler depuis les années 80, se réjouit Jean-Michel Fetsch, maire de Lauterbourg. C’est un dossier avançant à la vitesse d’une péniche sur le Rhin… On a hâte d’accueillir les premiers conteneurs dès juin-juillet 2018. Désormais, il faut vendre cette nouvelle zone logistique, faire venir des logisticiens, de l’industrie, des PME… », lance-t-il.

A proximité des installations portuaires, s’étend en effet une zone d’activité de 40 hectares dont 15 sont immédiatement constructible. « Le développement de cette zone pourrait créer des centaines d’emplois », espère le maire de Lauterbourg. Le montant de l'aménagement global s'élève à 30M€ dont 4M€ pour le portique, cofinancés par le Port autonome de Strasbourg, l'Etat, la région Grand Est, le CD67, la Communauté de communes Plaine du Rhin et l'Union européenne.

Le portique, un atout pour l’attractivité de la plateforme

« La réalisation du portique est une étape importante attendue par un certain nombre de prospects qui pourraient concrétiser prochainement leur implantation », promet Jean-Louis Jérôme, directeur général du Port Autonome de Strasbourg (PAS), dont le port de Lauterbourg constitue une annexe. L’Adira et les acteurs immobiliers locaux travaillent déjà activement depuis plusieurs années pour identifier des entreprises susceptibles de s’y implanter. Leur participation au prochain Salon de l’immobilier d’entreprise (Simi) à Paris début décembre doit être l’occasion de réactiver leurs contacts.

Afin de favoriser la commercialisation de cette zone, le PAS a souhaité lui apposer une marque. La plateforme portuaire trimodale de Lauterbourg communiquera sous le nom de R3FLEX. « Un nom qui symbolise la flexibilité, la réactivité et le caractère multimodal – Rhin, rail, route - de la plateforme. Les couleurs rappellent, elles, la filiation au PAS »,indique Jean-Louis Jérôme.

«Nous avons fait le choix d’un nom facile à prononcer et retenir dans toutes les langues, indique quant-à-elle Catherine Trautmann, président du PAS. Cette marque doit favoriser l’attractivité de l’infrastructure à l’échelle européenne. Lauterbourg est le maillon manquant du chaînon fluvial sur le Rhin, en aval des dernières écluses, accessible donc pour de très grandes barges en provenance d’Anvers et Amsterdam mais aussi multimodal. Les opportunités foncières le long du Rhin étant devenues rarissimes, nous sommes confiants dans l’intérêt que nos terrains vont susciter », espère-t-elle.

40.000 conteneurs en transit espérés dès l’année prochaine

Véritable base arrière du Port autonome de Strasbourg, il constitue aussi un atout pour le PAS pour maintenir sa compétitivité vis-à-vis des grands ports européens. Il doit le soulager dans le cadre du développement du transport de marchandises conteneurisées. Le directeur général du PAS espère un volume de 40.000 conteneurs en transit dès l’année prochaine. Un renfort intéressant pour le PAS qui fait face à une augmentation du trafic de conteneurs à Strasbourg. Leur nombre a quasiment triplé depuis 2004 et se rapproche des 420.000 par an.

L’exploitation de la plateforme portuaire sera confiée dans un premier temps à RET, filiale du PAS créée en 2016. Le temps d’identifier un gestionnaire privé. « Un appel d’offre sera lancé vers février pour s’associer à un acteur logistique et booster l’exploitation du terminal », indique Jean-Louis Jérôme.

Le portique à conteneurs est désormais en place sur la plateforme portuaire de Lauterbourg. La mise en activité de cette base arrière du Port autonome de Strasbourg est prévue pour juin/juillet 2018. — Photo : Adelise Foucault

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture