Mulhouse

Formation

Le Réseau APA ouvre un CFA spécialisé dans les soins à domicile

Par Charlotte Stiévenard, le 29 mars 2021

Le réseau associatif APA, spécialisé dans l’aide à la personne, peine à recruter ces dernières années. Pour pallier ce problème, il a choisi de créer son propre Centre de formation d’apprenti (CFA). La première promotion a pris ses quartiers dans les locaux du porteur de projet, l’Institut régional pour la formation des adultes de Mulhouse, en fin d'année 2020.

Patrick Puledda, le directeur du capital humain (DRH) du Réseau APA est un des architectes du CFA en soins à domicile lancé en novembre 2020.
Patrick Puledda, le directeur du capital humain (DRH) du Réseau APA est un des architectes du CFA en soins à domicile lancé en novembre 2020. — Photo : ©DR

« Aujourd’hui, nous sommes en tension tout le temps, le déficit permanent de recrutement est de 183 personnes », souligne Matthieu Domas, le directeur général du Réseau APA. C’est ce constat qui a poussé ce réseau associatif spécialisé dans les soins à domicile à lancer son propre Centre de formation d’apprenti (CFA) en novembre 2020. Réseau APA, dont le siège est à Mulhouse, a réalisé 122 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019 pour 5 400 salariés et 1 000 bénévoles. Il compte 18 associations et sociétés membres implantées dans le Grand Est.

Un accompagnement à 360 degrés

Lors de cette première rentrée du CFA, 34 apprentis âgés de 18 à 25 ans ont pris place devant leurs écrans, la crise sanitaire ne leur permettant pas d’occuper les locaux situés au sein de l’Institut régional pour la formation des adultes - Est à Mulhouse, porteur de ce projet appelé Domicile Valley. Il vise à former dès l’an prochain, quatre promotions d’une trentaine d’étudiants par an au diplôme d’Assistant de vie aux familles et au diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale. Les apprentis sont en alternance entre le Réseau APA et le CFA. L’objectif est qu’ils travaillent dans le secteur du handicap, du soutien aux personnes âgées et de la petite enfance.

« En plus de la formation, nous proposons un accompagnement à 360 degrés, précise Patrick Puledda, le directeur du capital humain (DRH), du Réseau APA, car nous avons remarqué qu’il y avait un besoin d’acquisition des codes sociaux, du savoir être etc. Nous offrons ainsi une formation en grammaire, le permis de conduire ou des cours de sports grâce à l’association mulhousienne L’Élan Sportif. » Les associations Domicile service haute Alsace et Inter-job, membre du pôle insertion du Réseau APA, accompagnent les apprentis touchés par des difficultés familiales ou économiques.

Élargir le CFA autour de la notion de campus

« Pendant des années, les personnes que nous recrutions venaient en deuxième partie de carrière. Elles étaient issues de métiers difficiles comme dans l’industrie, explique Matthieu Domas. Aujourd’hui, cette pépinière n’est plus là. Nous nous adressons à des jeunes qui n’ont pas forcément d’expérience professionnelle, notamment issus des banlieues. Nous nous sommes rendu compte qu’il fallait prendre les choses en main. » La pédagogie a également été adaptée aux profils des apprentis : « Nous avons choisi la méthode d’enseignement par projet de l’école Mahatma Gandhi International School, notre partenaire. En Inde, ils recrutent des personnes des quartiers pauvres et les amènent jusqu’au bac avec un taux de réussite de 100 % ».

La possibilité offerte par la réforme de l’apprentissage actée en janvier 2019 est arrivée à point nommé. « Il y a cinq ans, nous avions déjà construit l’Apacadémie, une école de formation en interne, rappelle Matthieu Domas, nous avions alors un souci de professionnaliser, d’accompagner nos salariés ». Le budget de ce CFA dont l’équipe pédagogique est formée d’une douzaine de collaborateurs n’est pas communiqué. À moyen terme, le Réseau APA veut élargir son projet autour de la notion de campus avec de l’hébergement proposé aux apprentis, de la restauration et l’achat d’un bâtiment « dont l’architecture serait plus en phase avec la notion d’apprentissage par projet ».

Patrick Puledda, le directeur du capital humain (DRH) du Réseau APA est un des architectes du CFA en soins à domicile lancé en novembre 2020.
Patrick Puledda, le directeur du capital humain (DRH) du Réseau APA est un des architectes du CFA en soins à domicile lancé en novembre 2020. — Photo : ©DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail