Strasbourg

Santé

La start-up Pixacare lève des fonds pour numériser le suivi des pathologies cutanées

Par Charlotte Stiévenard, le 18 novembre 2021

Le strasbourgeois Pixacare, spécialisé dans le suivi des pathologies cutanées, a levé 1,95 million d’euros. La start-up veut accélérer la commercialisation de sa plateforme de suivi des plaies chroniques et développer de nouvelles fonctionnalités.

De gauche à droite, Matis Ringdal, Frédéric Bodin et Vincent Marceddu ont cofondé la start-up Pixacare mi-2019.
De gauche à droite, Matis Ringdal, Frédéric Bodin et Vincent Marceddu ont cofondé la start-up Pixacare mi-2019. — Photo : Christian Creutz

Un peu plus de deux ans après sa création, le strasbourgeois Pixacare, spécialisé dans le suivi des pathologies cutanées, a levé 1,95 million d’euros. Cette plateforme de photodocumentation permet au personnel médical de stocker en ligne et de consulter les photos des plaies de leurs patients de façon sécurisée.

Elle a été créée par le professeur Frédéric Bodin, spécialisé dans la chirurgie plastique et reconstructrice, et les ingénieurs Vincent Marceddu et Matis Ringdal. Les trois hommes se sont rencontrés en 2018 lors du Hacking Health Camp, un hackathon qui rassemble développeurs et professionnels de santé chaque année à Strasbourg.

Ce premier tour de table de Pixacare a réuni pour un quart de la somme, les sociétés d’investissement spécialisées parisiennes SaaS Partners et Techmind. Un autre quart provient de business angels et la moitié de la somme de Bpifrance. Les fondateurs restent majoritaires.

14 000 patients suivis

Cette levée de fonds doit permettre à Pixacare de poursuivre la commercialisation de son outil, lancée fin 2020. La plateforme est aujourd’hui utilisée par une dizaine de services hospitaliers en France, dont les Hôpitaux universitaires de Strasbourg et les centres hospitaliers universitaires de Brest et de Lille. 14 000 patients sont suivis avec cet outil. "D’ici à 2023, nous souhaitons le commercialiser dans d’autres pays européens, en priorité en Allemagne", dévoile Matis Ringdal, le président.

La start-up travaille également sur de nouvelles fonctionnalités. "Nous avons développé des algorithmes intelligents qui permettent de semi-automatiser la documentation d’une plaie en identifiant sa taille et sa couleur à partir d’une photo", explique Matis Ringdal. Un brevet a été déposé début 2020. La levée de fonds va financer la validation clinique de cet outil considéré comme un dispositif médical, mais aussi le développement d’algorithmes pour d’autres types d’affections cutanées.

Pixacare est, en effet, spécialisé dans les plaies chroniques, c’est-à-dire les escarres, les plaies du pied des patients diabétiques et les ulcères de la jambe. La société développe actuellement de nouveaux algorithmes pour les plaies postopératoires. Pour ces innovations, la start-up a remporté le concours i-Lab de Bpifrance en 2021.

De gauche à droite, Matis Ringdal, Frédéric Bodin et Vincent Marceddu ont cofondé la start-up Pixacare mi-2019.
De gauche à droite, Matis Ringdal, Frédéric Bodin et Vincent Marceddu ont cofondé la start-up Pixacare mi-2019. — Photo : Christian Creutz

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail