Bas-Rhin

Communication et médias

En rejoignant La Phratrie, l'agence Reymann muscle sa communication

Par Florent Godard, le 07 janvier 2022

L’agence alsacienne Reymann a récemment intégré "La Phratrie", regroupement d’une douzaine d’acteurs de l’événementiel et de la communication. De quoi proposer une offre élargie à ses clients. Et affirmer la dimension nationale de l’agence de publicité strasbourgeoise.

Sarah Auer et Steffen Kauter, dirigeants de l’agence de publicité alsacienne Reymann. Cette dernière a récemment intégré La Phratrie, un regroupement d’une douzaine d’entreprises de la communication et de l’événementiel.
Sarah Auer et Steffen Kauter, dirigeants de l’agence de publicité alsacienne Reymann. Cette dernière a récemment intégré La Phratrie, un regroupement d’une douzaine d’entreprises de la communication et de l’événementiel. — Photo : Reymann

Reymann a rejoint une nouvelle famille. À la suite du départ en retraite de son ex-patron Nicolas Godard, l’agence de publicité alsacienne (47 salariés, environ 10 M€ de CA) a été cédée à La Fonderie, une société centrée sur la communication événementielle, basée à Pantin en région parisienne.

Datant de fin 2020, l’opération dépasse le simple rachat. Basée à Illkirch-Graffenstaden dans l’agglomération strasbourgeoise, l’alsacien Reymann participe en effet à un nouveau projet : la création d’une marque commerciale multi-entité "La Phratrie" à l’échelle nationale. Faisant référence à la Grèce antique, le terme désigne un ensemble de clans, ayant chacun une identité propre, mais considérés comme une seule unité.

12 agences réunies dans La Phratrie

Elle-même composée de plusieurs entités, la société La Fonderie a multiplié les opérations de croissance externe en l’espace de 12 mois. Parmi les agences entrées dans son giron figurent Else & Bang (communication digitale et plateforme de marque) à Boulogne-Billancourt, Fargo (relations média) à Paris, Happy Prod et Vista (experts en évènementiel) à Rennes en Ille-et-Vilaine, med & you (communication scientifique) à Paris, Précontact (com' corporate et RH) à Rennes en Ille-et-Vilaine ou encore Novaway (prestations digitales et vidéo) à Villeurbanne dans le Rhône. Forte de 12 agences, La Phratrie réunit aujourd’hui 250 collaborateurs (43 M€ de CA). Cette nouvelle marque donnera bientôt naissance à une holding du même nom.

Des spécialités complémentaires

Expert en "communication commerciale", visant à mettre en valeur un produit ou service, Reymann accompagne de nombreux clients de la grande distribution, (Cora, Norma ou encore Mr.Bricolage), mais aussi d’autres secteurs (groupe Siat, laboratoires Paul Hartmann, etc.). Ses compétences s’étendent de la stratégie de communication jusqu’à la théâtralisation d’événements en magasin. Historiquement axée sur les supports papier (dits print), l’agence supervise les opérations allant du prépresse à l’impression (catalogues, PLV…), mais mène tout aussi bien des campagnes sur les réseaux sociaux. L’équipe possède son propre studio photo, des expertises digitales et vidéo. Le tout dans une optique omnicanale.

Et l’architecture atypique de La Phratrie offre des atouts supplémentaires, comme le notent Steffen Kauter, directeur délégué de Reymann et Sarah Auer, sa directrice adjointe, deux cadres historiques promus à la faveur de la nouvelle organisation. "Nous avons adhéré au projet dès le début, confie Steffen Kauter. La complémentarité entre des agences spécialisées dans leurs domaines nous a plu".

Offre élargie

Grâce à cela, les Strasbourgeois affichent désormais une offre élargie. Un exemple ? "La Fonderie intervient notamment dans l’organisation d’événements scientifiques internationaux, de type congrès. Entre autres. Et maîtrise les réglementations, telles que l’interdiction d’offrir des avantages en nature aux médecins, par exemple. Certains de nos clients pourraient être intéressés par ce genre de prestation", répond Steffen Kauter.

Capter de nouveaux clients

Reymann compte aussi accentuer sa présence dans l’Hexagone, en profitant de cette offre étoffée et d’une force commerciale mutualisée. Très présente dans l’Est, l’agence travaille déjà au-delà de sa région, en particulier pour Cora (en France, Belgique et Luxembourg). Elle pourra désormais s’appuyer sur des sociétés sœurs sises à Paris, Rennes, Nantes et Lyon.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition