Strasbourg

Automobile

BMW muscle son centre logistique à Strasbourg

Par Lucie Dupin, le 24 juillet 2018

Le groupe allemand BMW a investi 12 millions d'euros pour doubler la surface de son centre logistique de Strasbourg. Depuis le port du Rhin, les pièces détachées sont expédiées dans la moitié Est de la France, en Suisse et dans le Sud-Ouest de l'Allemagne. Depuis 15 ans, le marché des pièces détachées est en croissance de 6,5 % par an.

Le centre de distribution de pièces de rechange et d'accessoires de BMW à Strasbourg s'est doté d'une surface supplémentaire de près de 18 000 m² pour approvisionner l'Est de la France, la Suisse et le Sud-Ouest de l'Allemagne. — Photo : Florian Léger - SHARE & DARE

BMW vrombit au port du Rhin, à Strasbourg. Le groupe automobile allemand (CA groupe 2017 : 98,7 milliards d'euros ; 130 000 salariés) a choisi d'agrandir son centre de distribution de pièces de rechange et d'accessoires alsacien pour augmenter ses capacités logistiques dans l'Hexagone. Annoncé fin 2016, l’investissement de 12 M€ a pris la forme d’une extension de 18 000 m² qui vient ainsi doubler la surface du site logistique, désormais portée à 42 000 m². Celui-ci fournit en pièces de rechange 350 concessionnaires et clients BMW de la moitié est de la France, de Suisse et du sud-ouest de l’Allemagne. Le volume de distribution se répartit à parts égales entre ces trois pays, ce qui lui confère un statut de centre européen au sein du groupe.

Aujourd’hui, l'attractivité du site strasbourgeois semble faire l’unanimité. Pourtant, Frank Becker, directeur général délégué de l’agence de développement de l’Alsace Adira, se souvient d’un dossier « emblématique ». « En discussion depuis 2013-2014, Strasbourg était en balance, au sein de BMW, avec un projet de construction de site en Bavière. Sans l’implication des élus locaux et nationaux, cela n’aurait sûrement pas été possible ici », assure-t-il.

Besoin croissant en pièces

« 2,4 millions de voitures BMW et Mini et 145 000 motos se sont vendues dans le monde en 2017. En comparaison, en 1981, date d’implantation du site logistique à Strasbourg, on comptait 350 000 voitures et 32 000 motos », détaille Vincent Salimon, président du directoire de BMW Group France. La stratégie d’extension du site strasbourgeois répond ainsi à cette croissance rencontrée par le constructeur automobile : une hausse de 6,5 % par an de la demande en pièces détachées. « Cet investissement démontre l’importance du marché français pour le groupe. Il s’agit du cinquième marché au monde pour BMW et Mini, et du deuxième pour BMW Motorrad (la filiale moto du constructeur, NDLR) », complète Vincent Salimon.

Capacités de stockage augmentées

Sur cette plateforme logistique, réalisée par le groupe alsacien LCR (CA : 100 M€ ; 110 personnes), les capacités de stockage passent de 85 000 à 100 000 emplacements et les pièces de 67 000 à 80 000 références. L’objectif avec la nouvelle extension est ainsi de faire évoluer le taux de service de 94 % à 96 % de pièces disponibles à J+1 pour le client. À court terme, le constructeur souhaite atteindre les 97 % à 98 %. « Un à deux points de plus, cela semble peu mais, arrivé à ce niveau-là, le palier à franchir est grand », reconnaît Wolfgang Baumann, vice-président management logistique des pièces de rechange BMW Group.

Le centre logistique emploie 165 personnes. Malgré ces investissements, les effectifs ne devraient pas grossir en raison d’une réorganisation du travail. À Strasbourg, BMW compte également 120 salariés dans son centre d’interaction clients. En France, le constructeur allemand s’apprête à investir 110 M€ d’ici à 2019, entre autres pour la construction de son nouveau siège dans les Yvelines et sur son centre de tests dans les Bouches-du-Rhône.

Le centre de distribution de pièces de rechange et d'accessoires de BMW à Strasbourg s'est doté d'une surface supplémentaire de près de 18 000 m² pour approvisionner l'Est de la France, la Suisse et le Sud-Ouest de l'Allemagne. — Photo : Florian Léger - SHARE & DARE