Strasbourg

Santé

Agence européenne du médicament : Strasbourg défend son dossier au Ministère

Par Lucie Dupin, le 17 avril 2017

En conséquence du Brexit, l'Agence européenne du médicament, située à Londres, devra quitter la Grande-Bretagne pour s'implanter dans un autre Etat membre de l'Union européenne. Strasbourg, tout comme sept autre villes, est candidate pour porter le dossier français.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

La délégation strasbourgeoise a défendu les atouts de la capitale européenne au Ministère de la santé dans le but de représenter la France dans la compétition pour accueillir l'Agence européenne du médicament. Celle-ci emploie actuellement 850 personnes à Londres et devra quitter le Royaume-Uni à l'issue de la procédure du Brexit. Le dossier est préparé par une « task force » composée de membres représentant la Ville, l’Eurométropole, la Région et le Département. Ceux-ci travaillent également avec l’Université, le pôle de compétitivité Alsace BioValley, l’Adira - agence de développement d’Alsace et la Chambre de Commerce et d’Industrie.

Les atouts d'une capitale européenne

Lens, Lille, Lyon, Toulouse, Montpellier, Nice et Villejuif sont les sept autres villes françaises également auditionnées. A Strasbourg, l'argumentaire repose sur une formule : "capitale européenne". « Strasbourg ne propose pas simplement une localisation, elle propose aussi un projet d’implantation global et durable avec une véritable stratégie de site, à proximité des institutions européennes, au cœur d’un écosystème fertile et dynamique, avec un dispositif d’accueil pour les collaborateurs et les experts de l’Agence. Strasbourg est la seule candidature française et européenne, elle est donc un atout pour notre pays dans le cadre de cette compétition qui se joue à l’échelle européenne » a précisé Catherine Trautmann, ancienne Maire de Strasbourg et ancienne députée européenne. À l'issue des auditions, trois villes seront retenues. Puis le Premier ministre devrait annoncer la ville lauréate dans les prochains jours.

Biovalley trinationale

Hormis son expérience de capitale parlementaire et européenne, Strasbourg s'insère dans un tissu économique et scientifique favorable à l'industrie pharmaceutique. En effet, cette  "biovalley" trinationale, située entre la France, l'Allemagne et la Suisse, compte 600 entreprises et 50 000 emplois dans un rayon de 200 km. En  Alsace, on dénombre 100 entreprises actives dans le domaine du médicament et 150 dans le domaine des technologies médicales.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition