Alpes-Maritimes

Numérique

L'école 42 Nice et le Crédit Agricole s'unissent pour défendre l'entrepreneuriat local

Par Olivia Oreggia, le 03 décembre 2021

Installée depuis 2020 au cœur de l’Éco-Vallée à Nice, l’école 42 forme des étudiants à la programmation informatique. À la sortie, le taux d’emploi est de 100 %. Elle vient de s’associer avec le Crédit Agricole Provence Côte d’Azur pour œuvrer, ensemble, à conserver au mieux ces talents et futurs entrepreneurs sur le sol azuréen et stimuler l’économie locale.

Rachid Abarki (à gauche), président de 42 Nice, et Stéphane Benoussaïd, directeur marketing du Crédit Agricole Provence Côte d’Azur, ont signé un partenariat.
Rachid Abarki (à gauche), président de 42 Nice, et Stéphane Benoussaïd, directeur marketing du Crédit Agricole Provence Côte d’Azur, ont signé un partenariat. — Photo : Olivia Oreggia

L’école de codage informatique 42 Nice et le Crédit Agricole Provence Côte d’Azur ont signé un partenariat pour conjuguer leurs ambitions au profit du territoire azuréen en matière d’emploi et d’accompagnement à l’entrepreneuriat.

Une école gratuite et ouverte à tous

42 est une école comme en ont rêvé beaucoup de ceux qui ne se sentaient pas toujours à leur place en classe. Le concept a été créé en 2013 par l’homme d’affaires Xavier Niel, fondateur du groupe de télécommunications Iliad (Free, Jaguar Network…). De Paris, il a ensuite essaimé à Lyon, Angoulême, Nice depuis 2020 et dans une vingtaine de pays au total. La formation est unique en son genre : elle est gratuite (financée à Nice par la Région Sud et la métropole Nice Côte d’Azur avec le soutien de Pôle Emploi), accessible sans condition de diplôme ou de compétences, seule la motivation fait la différence. Plus étonnant encore, elle est dispensée sans aucun enseignant. "Les étudiants, 250 à ce jour, apprennent entre eux, en "peer to peer" (entre pairs, NDLR), explique le président de 42 Nice, Rachid Abarki. La philosophie est d’apprendre à apprendre. Les lieux s’étalent sur 1 200 m2, ils sont ouverts 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Certains viennent vraiment travailler la nuit ! C’est une véritable rupture dans la pédagogie, totalement basée sur des valeurs d’inclusion numérique, de mixité, de partage."

42 Nice forme à ce jour 250 étudiants à la programmation informatique. Ils seront 100 à 150 de plus en 2022.
42 Nice forme à ce jour 250 étudiants à la programmation informatique. Ils seront 100 à 150 de plus en 2022. - Photo : Olivia Oreggia

Et les résultats sont là : le taux d’emploi des étudiants à l’issue de leur formation est de 100 %. La majorité est même recrutée au cours de leur cursus. C’est le cas dans les autres campus, ce devrait aussi être le cas à Nice où 42 est très sollicitée par des entreprises basées à Carros ou Sophia Antipolis, en mal de candidats qualifiés sur les métiers du numérique ou de la programmation informatique.

42 Nice voudrait accueillir plus d’étudiantes, elles ne représentent que 20 % des apprenants. Elle se fixe un objectif, a minima, de 35 %.
42 Nice voudrait accueillir plus d’étudiantes, elles ne représentent que 20 % des apprenants. Elle se fixe un objectif, a minima, de 35 %. - Photo : Olivia Oreggia

Conserver les compétences sur le territoire

Et c’est là que se fait le lien avec le Crédit Agricole Provence Côte d’Azur. "Avec 42, nous nous sommes très vite retrouvés sur des fondamentaux, explique Stéphane Benoussaid, directeur marketing de la banque. Nos deux institutions sont au service du territoire. L’école étant gratuite, elle a besoin de partenaires dans son modèle, mais pas seulement pour mettre un logo en bas de l’affiche. Le numérique est important pour nous. À travers ce partenariat, nous allons accompagner les étudiants dans leur scolarité, en matière organisationnelle ou financière, capitaliser sur leur capacité d’innovation en leur confiant des projets, et accompagner l’employabilité en les rapprochant des entreprises hébergées au Village by CA basé à Sophia Antipolis. Nous avons besoin de conserver des compétences en local, chez nous, chez nos clients."

S’unir donc pour limiter la fuite de ces talents tant recherchés. À l’issue de la formation proposée par 42, qui s’étale entre deux et cinq ans selon les besoins des étudiants, 30 % des apprenants créent leur propre entreprise. Autant que ce soit dans les Alpes-Maritimes.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition