Loire-Atlantique
La société inclusive Saprena ouvre son capital et sa gouvernance aux salariés
Partenaire Loire-Atlantique # Services # RSE

La société inclusive Saprena ouvre son capital et sa gouvernance aux salariés

DRO Dirigeants responsables de l’Ouest

Adhérent de la première heure de l’association Dirigeants Responsables de l’Ouest, l’entreprise inclusive Saprena, basée à Bouaye en Loire-Atlantique, a ouvert son capital et sa gouvernance à ses salariés, dont la majorité est porteuse de handicap. Objectif : les associer étroitement à la prise de décision.

L’entreprise adaptée Saprena emploie 500 salariés, dont 65 % sont en situation de handicap — Photo : JEREMY JEHANIN

L’entreprise Saprena a été fondée il y a plus de 30 ans par l’association Adapei 44, qui réunit des parents et amis d’enfants handicapés, afin de proposer du travail à des parents d’enfants handicapés. Créée sous la forme d’une EURL avec 30 salariés, Saprena a connu une belle croissance. Installée à Bouaye, au sud de Nantes, l’entreprise emploie aujourd’hui 500 salariés, dont 65 % en situation de handicap, pour un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros. Acteur de l’économie sociale et solidaire (ESS), elle propose aujourd’hui à ses 800 clients trois catégories de services : prestations industrielles de conditionnement et de logistique, entretien d’espaces verts et propreté, restauration avec une cuisine centrale qui livre chaque jour plus de 1 000 repas à des établissements sociaux et médicaux, ainsi qu’au restaurant l’Albizia à Orvault. "L’entreprise a été fondée sur un but social visant à créer des emplois durables pour des personnes fragiles ou en situation de handicap. En même temps, nous devons rechercher une rentabilité économique qui nous permette de renouveler l’outil de production, de mener une politique sociale et environnementale. Saprena est aujourd’hui l’une des plus grosses entreprises adaptées de France. Le projet était devenu trop important pour être porté par l’Adapei 44 seule. C’est pourquoi, nous avons réorganisé notre capital et notre gouvernance", indique Marc Marhadour, président de Saprena.

Le pouvoir de décider

Pour ce faire, l’entreprise s’est transformée en 2018 en société coopérative d’intérêt collectif ou SCIC et a accueilli, à la faveur de cette opération, un nouvel actionnaire : l’Apei Ouest 44. Basée à Saint-Nazaire, cette association a pour mission d’accompagner les personnes en situation de handicap intellectuel et leur famille. Dans le même temps, les salariés de Saprena ont également eu la possibilité d’investir au capital de l’entreprise. 150 d’entre eux ont été volontaires. "Si nos collaborateurs ne détiennent que de 1 à 2 % des parts de l’entreprise, ils ont 30 % des voix au conseil d’administration et cela change tout au niveau de la gouvernance. Cela leur permet d’être partie prenante dans les décisions de l’entreprise. C’est un modèle relativement rare dans le monde de l’entreprise adaptée", souligne Marc Marhadour. Concrètement, l’association des salariés à la gouvernance se traduit par des échanges permanents au sujet de la politique de Saprena, des débats sur sa stratégie, comme sa diversification dans la restauration… "La participation des salariés est plus que symbolique. C’est un facteur de motivation fort. Cela renforce le sentiment d’appartenance et l’engagement des collaborateurs. Cela nous oblige encore plus à faire en sorte que les process de prise de décision soient partagés et compris. C’est essentiel pour notre développement économique, qui lui-même nous donne les moyens de mission sociale et de notre démarche environnementale, inscrite dans notre ADN", conclut le président de Saprena. Cette association à la gouvernance s’accompagne d’un accord d’intéressement pour partager la valeur créée.

Loire-Atlantique # Services # RSE