Toulouse

Aménagement

Merci René donne un second souffle au mobilier de bureau

Par Paul Falzon, le 18 juin 2021

Créé en 2018 à Toulouse, Merci René s’est donné pour mission d’accompagner les entreprises sur l’aménagement éco-responsable de leurs espaces de travail. La TPE tisse aussi sa toile géographique, avec l’ouverture de sa première antenne à Lyon.

Parmi ses services aux entreprises, Merci René propose le diagnostic ressources sur leur mobilier - ici, dans les locaux d’Orange à Toulouse.
Parmi ses services aux entreprises, Merci René propose le diagnostic ressources sur leur mobilier - ici, dans les locaux d’Orange à Toulouse. — Photo : Merci René

L’ameublement d’une résidence étudiante en 2019 ; l’équipement d’un magasin bio en 2020 ; la conception et la réalisation de la pépinière d’entreprises du Marché d’intérêt national (MIN) de Toulouse, livrable à l’automne 2021 : les premières références de la coopérative Merci René, née en 2018 à Toulouse, montrent la variété de ses champs d’intervention sur l’aménagement intérieur. Avec un point commun : tous ces projets ont été réalisés soit avec du mobilier de seconde main, soit à partir de composants issus du recyclage, soit en utilisant des matériaux locaux et biosourcés.

De la conception à la livraison

"Notre mission est d’accompagner les entreprises sur l’aménagement éco-responsable de leurs espaces, indique Olivier Hue, cofondateur et gérant de Merci René. Ce type de prestation n’existant pas auparavant, nous avons cherché le bon périmètre d’intervention et misé sur deux compétences principales : l’architecture d’intérieur, pour intégrer dès la conception les exigences liées au réemploi, et un bureau d’études RSE, pour identifier les bons partenaires et les bons sourcing."

La coopérative s’est créée sur le constat d’un double potentiel. Chaque année, 90 000 tonnes de mobiliers professionnels partent à la benne, représentant un important gisement de produits de seconde main. En face, de nombreuses structures spécialisées dans le réemploi ou le recyclage existent sur les territoires, avec la capacité de remettre en condition ou de fabriquer des meubles adaptés aux besoins des entreprises. "Nous intervenons comme un facilitateur, avec la capacité de fédérer de nombreux partenaires et d’intervenir sur tous les types d’espaces", résume Olivier Hue. La plupart des projets sont suivis de la phase de conception à la livraison, avec des prestations sur le sourcing, les achats ou encore la communication auprès des usagers.

Approche territoriale

En janvier, Merci René a franchi une nouvelle étape avec l’ouverture de sa première antenne à Lyon, qui a été l’occasion d’accueillir son troisième salarié. Si l’objectif à terme est de couvrir l’ensemble de l’Hexagone, la coopérative prend le temps d’organiser son développement. "Nous défendons une vision territoriale, en cohérence avec notre approche RSE : s’implanter dans une ville implique de définir avec les partenaires locaux une approche collaborative, pour trouver les gisements les plus proches et les plus responsables possibles", pointe Olivier Hue.

Le potentiel de marché est prometteur. Depuis février 2021, l’entrée en vigueur de la loi anti-gaspillage (Agec) impose aux acheteurs publics d’intégrer dans leurs projets 20 % de matériaux issus soit du réemploi, de la réutilisation ou du recyclage. Et des acteurs privés se lancent aussi dans l’expérience, comme en témoigne l’important chantier que Merci René mène pour la Maif à Montpellier, pour l’aménagement d’un centre d’appels de 3 000 mavec des produits de seconde main (livraison début 2022). Pour répondre à cette demande, Merci René intègre de nouveaux services comme le diagnostic ressources, testé en 2020 dans les bureaux toulousains d’Orange (1 500 postes de travail). Le prévisionnel de chiffre d’affaires pour 2021 se monte à 340 000 euros, en forte croissance par rapport à l’exercice précédent (237 000 euros).

Projets industriels

À terme, l’offre pourrait encore s’enrichir de lignes de mobiliers en catalogue, réalisés avec des produits de seconde vie à forte récurrence. L’occasion de "passer d’un fonctionnement projet à des réponses encore mieux cadrées pour les professionnels", pointe Olivier Hue. Merci René a lancé plusieurs initiatives collaboratives pour structurer le sourcing, avec la création d’un showroom du réemploi à Plaisance-du-Touch (31) pour le syndicat mixte Decoset, et d’une matériauthèque recensant les composants encore fonctionnels pour le compte du spécialiste du recyclage des meubles Valdelia. La coopérative est aussi membre fondateur de Second’ère, cluster qui veut fédérer les acteurs de l’économie circulaire d’Occitanie pour accélérer les projets industriels autour du réemploi et du recyclage. Autant d’axes de développement qui doivent permettre de mieux déterminer le potentiel économique des produits de seconde vie dans les usages professionnels.

Parmi ses services aux entreprises, Merci René propose le diagnostic ressources sur leur mobilier - ici, dans les locaux d’Orange à Toulouse.
Parmi ses services aux entreprises, Merci René propose le diagnostic ressources sur leur mobilier - ici, dans les locaux d’Orange à Toulouse. — Photo : Merci René

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail