Vienne

Transport

Reprise

Les transports poitevins Jammet vendus à trois repreneurs

Par Caroline Ansart, le 01 décembre 2023

Le groupe de transport frigorifique Jammet, basé dans la Vienne depuis bientôt 70 ans, voit ses actifs cédés à trois repreneurs : Stef, Mesotrans et Antoine Distribution, suite à la décision du tribunal de commerce de Poitiers en début de semaine. Seul son site basé en Isère n’a pas trouvé preneur.

L’entreprise a été créée en 1954 et comptait plus de 450 salariés jusqu’en 2018.
L’entreprise a été créée en 1954 et comptait plus de 450 salariés jusqu’en 2018. — Photo : Jammet

Transports Jammet (34,7 M€ en 2021) n’aura pas survécu à la crise de 2020, à laquelle est venue s’ajouter la hausse des prix du carburant et de l’énergie, et la pénurie récurrente de conducteurs. L’avenir du groupe, spécialisé dans le transport frigorifique et basé à Fleuré (Vienne), a été tranché par le tribunal de commerce de Poitiers en début de semaine. Ses actifs sont scindés et vendus à trois repreneurs. Le site de Fleuré - qui comprend le siège et une plateforme logistique construite en 2018 - est racheté par le groupe francilien Stef (4,26 Md€€ de CA en 2022). La plateforme de Limoges en Haute-Vienne (six salariés) revient au corrézien Mesotrans (130 M€ de CA) et celle de Cholet (Maine-et-Loire, 41 salariés) au voisin Antoine Distribution (75,2 M€ de CA en 2022).

Pas de repreneur en Isère

Seule la plateforme d’Heyrieux (Isère), mise en service en 2015, n’a pas trouvé preneur. Au total, seuls 74 des 293 salariés du groupe sont repris, selon France Bleu. 179 autres bénéficieront de propositions de reclassement au sein des entreprises nouvellement propriétaires, dont 143 chez le seul Stef qui, explique-t-il à Transport Info, voit dans cette acquisition de quoi alimenter ses projets de développement dans la région Nouvelle-Aquitaine.

Placé en redressement judiciaire depuis le 10 octobre 2023, l’ETI faisait l’objet d’une procédure de sauvegarde depuis novembre 2020. Créée en 1954, l’entreprise a compté plus de 450 collaborateurs jusqu’en 2018 et était présidée par le fils de son fondateur.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition