Normandie

Mécanique

Sofame : « Nous avons fait appel à un groupement d’employeurs »

Par Isabelle Evrard, le 19 février 2019

Pour recruter un responsable qualité, Sofame a eu recours à un groupement d'employeurs. Expérience concluante pour le dirigeant de cette PME normande.

: Pour Loïc Danneville, directeur de Sofame, l’avantage d’un temps partagé est d’avoir « un salarié complétement intégré à l’entreprise ».
Pour Loïc Danneville, directeur de Sofame, l’avantage d’un temps partagé est d’avoir « un salarié complétement intégré à l’entreprise ». — Photo : © Sofame

Pour l’entreprise Sofame (14 salariés – 2 M€ de CA), spécialisée dans la mécanique de précision et basée dans le Calvados, le recrutement d’un cadre à temps partagé était devenu une nécessité. « Nous avions besoin d’un responsable qualité qui puisse gérer tous les dossiers d’obtention des différentes normes qualité et environnementales et qui puisse travailler sur l’organisation interne de l’entreprise. Notre structure ne nécessitait pas l’embauche d’un temps plein pour ce type de poste, et je n’avais pas le temps de former quelqu’un en interne », reconnaît Loïc Danneville, directeur et fondateur de la société en 1997. Le chef d’entreprise décide de prendre contact avec le groupement d’employeurs Progressis, qui compte 120 entreprises adhérentes : « Progressis nous a délégué Eric Vaubourg, responsable qualité, pour une journée par semaine, soit quatre jours par mois ».

Pas de feuille de paye à gérer

Loïc Danneville y voit plusieurs avantages : « Eric est un salarié complètement intégré à l’entreprise. Ce n’est pas un intervenant extérieur et cela fait toute la différence. Il gère la qualité de notre entreprise et la met en place selon nos directives. » Avec pour l’entreprise un procédé de gestion simplifié : la feuille de paye est éditée par Progressis qui envoie la facture à l’entreprise. « C’est une simple charge nette pour l’entreprise. C’est bien plus compliqué de faire un contrat de travail pour un salarié à temps plein ! », assure le dirigeant. Autre avantage majeur : le salarié partagé, travaillant dans plusieurs entreprises, affiche une multitude d’expériences dont l’entreprise Sofame bénéficie.
Un seul inconvénient « mineur » vient modérer le tableau, selon Loïc Danneville : « Comme Eric intervient en temps partagé, ses créneaux horaires ne sont pas modulables puisqu’il travaille dans d’autres structures. On pourrait éventuellement demander des aménagements au besoin, mais ce serait compliqué car il faudrait alors modifier tout son planning général… ».

: Pour Loïc Danneville, directeur de Sofame, l’avantage d’un temps partagé est d’avoir « un salarié complétement intégré à l’entreprise ».
Pour Loïc Danneville, directeur de Sofame, l’avantage d’un temps partagé est d’avoir « un salarié complétement intégré à l’entreprise ». — Photo : © Sofame

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture