Calvados

Mécanique

Investissement

Le groupe Thibaut investit pour monter en puissance

Par Isabelle Evrard, le 16 novembre 2023

Parmi les derniers fabricants français de machines pour travailler les matériaux naturels ou agglomérés, le groupe Thibaut monte en puissance et a investi plus de 2 millions d’euros dans un nouveau bâtiment et de nouvelles machines innovantes.

Le Groupe Thibaut produit en moyenne entre cent et cent trente machines par an.
Le Groupe Thibaut produit en moyenne entre cent et cent trente machines par an. — Photo : Groupe Thibaut

Soixante ans après sa création, le groupe familial Thibaut, spécialisé dans la conception, la fabrication et la vente de machines pour le travail de tous types de matériaux naturels ou agglomérés (granit, marbre, pierre, béton, verre, résine, ardoise, céramique…) a bien grandi. Organisé sous forme de holding, le groupe enregistre un chiffre d’affaires s’élevant à plus de 30 millions d’euros en 2022, et emploie plus de 150 salariés répartis dans quatre entreprises : Thibaut à Vire (100 salariés), CMI (atelier de fabrication de chaudronnerie et d’usinage-30 salariés) dans les Deux-Sèvres, la société Calas & fils dédiée à la maintenance industrielle (13 salariés) basée dans le Tarn, et TSB, société de négoce et d’outillage également à Vire (15 salariés). 
Surfant sur une demande croissante, le groupe a investi en 2022, 250 000 euros dans un bâtiment logistique de 600 m2 à Vire. "Nous avons recruté ces deux dernières années une vingtaine de personnes et nous étions à l’étroit. Le nouveau bâtiment nous a permis d’améliorer les flux logistiques et les conditions de travail de nos salariés. Mais nous devons encore pousser les murs et nous envisageons d’investir dans un deuxième bâtiment d’ici trois ans pour pouvoir monter en puissance", confirme l’actuel PDG, Jacques Thibaut, fils du fondateur Bernard Thibaut.

7 000 machines vendues

Si l’entreprise viroise produit en moyenne entre cent et cent trente machines par an, elle a déjà vendu 7 000 machines à travers le monde. "Nous sommes un groupe tourné vers l’avenir. Ces dix dernières années, notre entreprise a réussi à développer une gamme complète d’une douzaine de centres d’usinage et de débitage à commande numérique répondant aux attentes du marché et a toujours de nombreux projets en étude et des développements en cours", ajoute le dirigeant. Le groupe a également investi deux millions d’euros dans deux fraiseuses dernière génération pour pouvoir usiner les éléments de grande dimension sur son site CMI.

Se développer à l’international

Jacques Thibaut, PDG: "L'export est notre culture."
Jacques Thibaut, PDG: "L'export est notre culture." - Photo : Groupe Thibaut

Autre axe de développement de l’entreprise, l’international qui représente 60 % à 65 % du chiffre d’affaires selon les années. "L’export est dans notre culture. L’Allemagne est notre premier marché depuis cinquante ans. Nous avons créé une filiale en Allemagne en 2016 suite à une rupture de contrat avec un agent. La filiale compte cinq salariés", précise le PDG qui recherche de nouveaux monteurs pour épauler l’équipe en place. Outre l’Allemagne, l’entreprise exporte vers l’Europe, les États-Unis, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. L’entreprise privilégie les salons internationaux pour trouver de nouveaux marchés.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition