Normandie

Réseaux

La double vie des Normandes en Tête 

Par Isabelle Evrard, le 12 mars 2018

La 7e édition de Normandes en Tête a réuni près de six cents femmes chefs d’entreprise au C.I.D de Deauville. Une journée axée principalement sur le partage d’expériences de ces femmes qui mènent souvent une double vie : la direction d’entreprise et le quotidien d’une mère de famille.

Treize réseaux étaient représentés à Normandes en Tête: ici, le club Normandie Pionnières
Treize réseaux étaient représentés à Normandes en Tête: ici, le club Normandie Pionnières — Photo : Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

La Normandie se place en 8e position en terme de taux de féminisation des chefs d’entreprise. Un taux qui ne cesse de croître : + 10 % en 2017. Pourtant, elles sont encore nombreuses à hésiter et se lancer dans l’aventure. D’autres ont carrément failli abandonner en cours de route tellement les obstacles demeurent importants. A commencer par la vie de mère et d’épouse à concilier avec celle de chef d’entreprise. La solution passe souvent par l’adhésion à un réseau de femmes chefs d’entreprises.

Prioriser les tâches

Mampreneurs est ouvert aux mères de famille qui affichent une activité professionnelle immatriculée
Mampreneurs est ouvert aux mères de famille qui affichent une activité professionnelle immatriculée - Photo : Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Treize réseaux étaient représentés à Normandes en Tête. « On a envie de s’épanouir dans sa vie d’entrepreneur mais sans sacrifier sa vie privée pour autant », commente Céline Doudet qui a intégré le réseau Mampreneurs. Créé en 2009, le réseau est ouvert aux mères de famille qui affichent une activité professionnelle immatriculée. L’antenne normande, basée à Rouen, compte une vingtaine d’inscrites. « Quand j’ai démarré mon activité, j’étais tout le temps surchargée. Le réseau nous apprend à prioriser les tâches et à s’organiser. » Angélique Leseigneur, qui s’est lancée dans une activité d’illustratrice, a même failli renoncer : « Le soutien psychologique au sein du réseau est très important. On partage les mêmes expériences et on affronte les mêmes obstacles. »

« jekiffemaviedentrepreuneuseennormandie », créé en juin 2017, rassemble déjà près de 200 membres
« jekiffemaviedentrepreuneuseennormandie », créé en juin 2017, rassemble déjà près de 200 membres - Photo : Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Ce soutien, Florence Châtelet, aujourd’hui juriste d’entreprise en droit des affaires, l’a trouvé au sein de Femmes & Challenges, réseau initié par Léa Lassarat, première femme présidente de la CCI Seine Estuaire et chef d’entreprise. « Alors que je doutais de ma motivation, Femmes & Challenges m’a encouragée à me lancer et à me mettre à mon compte », confirme Florence Chatelet, qui compte déjà trois contrats avec des PME alors qu’elle vient de se lancer voilà trois mois. Egalement présent, le réseau « jekiffemaviedentrepreuneuseennormandie », créé en juin 2017, rassemble déjà près de deux cents membres dans le Calvados, l’Eure et la Seine-Maritime : « sortir de l’isolement, co-créer, partager et se soutenir », tels sont les crédos de ce réseau en ligne uniquement sur facebook. Les membres se retrouvent régulièrement lors de rencontres, cafés, apéros pour partager leurs expériences. « Nous cherchons à élargir notre action et à créer des antennes physiques sur Rouen, Caen et Lisieux », précise Marlène Cavenel, membre du réseau.

• Les autres réseaux représentés et co-organisateurs de Normandes en Tête 2018 : l'Association Française des Femmes Diplômées des Universités, le Club Normandie Pionnières, le club Soroptimist International de Deauville-Trouville, les Cop’Activ, Elles bougent Normandie, Force Femmes Normandie, Ladies Lunch Rouen, Toutes pour elles, Osez entreprendre, WiN Normandie, Work In Trouville.

• Laetitia Bacouel et son entreprise Zoom Optique à Domicile s’est vue décerner le Prix "Sorop'Envie d'entreprendre" par le Club Soroptimist International de Deauville-Trouville.

Treize réseaux étaient représentés à Normandes en Tête: ici, le club Normandie Pionnières
Treize réseaux étaient représentés à Normandes en Tête: ici, le club Normandie Pionnières — Photo : Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.