Rouen

Commerce

Interview CCI Rouen Métropole : « Soyez solidaires des commerçants fermés en reportant vos achats non-essentiels ! »

Entretien avec Philippe Depreaux, vice-président Commerce CCI Rouen Métropole

Propos recueillis par Sébastien Colle - 18 mars 2020

Vice-président Commerce de la CCI Rouen Métropole et président de l’association Rouen Shopping, Philippe Depreaux tire la sonnette d’alarme sur la situation des commerces. Il appelle les Français à la solidarité avec les commerçants en reportant les achats non essentiels à l’après période de confinement.

Philippe Depreaux, vice-président de la CCI Rouen Métropole en charge du commerce et président de l'association Rouen Shopping.
Philippe Depreaux, vice-président de la CCI Rouen Métropole en charge du commerce et président de l'association Rouen Shopping. — Photo : JDE

Comment les mesures de confinement sont-elles appréhendées par les commerçants ?

Philippe Depreaux : Ils sont fatalistes. Tout le monde a respecté immédiatement les consignes. Il faut bien comprendre que cela fait maintenant dix-huit mois qu’on en prend plein la tête ! Mais à chaque difficulté, le chef d’entreprise se retrousse les manches pour être prêt dès la réouverture. Et nous espérons que les clients reprendront rapidement le chemin de nos commerces une fois le confinement levé.

La poursuite du commerce en ligne menace-t-elle les commerces traditionnels ?

Le commerce en ligne est intéressant dans cette période pour ce qui concerne les produits alimentaires. Pour les commerçants qui ne s’y sont pas encore mis, il est encore temps de le faire. L’inquiétude vient de l’explosion du chiffre d’affaires en ligne de tous les autres produits. C’est pourquoi j’en appelle à la solidarité avec les commerçants. Je ne suis pas certain qu’en période de confinement il soit indispensable d’acheter du non alimentaire, comme un jean ou des chaussures dont on n’a pas besoin. Ces achats peuvent être différés. Il est important que chacun prenne ses responsabilités. Non seulement de bien rester chez soi, mais aussi de ne pas aller s’égarer sur des plateformes e-commerce qui ne paient pas d’impôts en France ! Ce type de comportement risque de précipiter la fin du commerce de centre-ville, déjà très fragilisé, avec des habitudes qui pourraient être prises et perdurer. C’est plutôt le moment de jouer la solidarité à fond !

Êtes-vous convaincu des mesures prises par le gouvernement auprès des commerçants ?

Les mesures du gouvernement sont plutôt rassurantes. Ainsi, les prélèvements d’Urssaf pour les salariés n’ont pas été effectués au 15 mars. Et pour les indépendants, il a été annoncé qu’il n’y aurait pas de prélèvement le 20 mars. En complément de ces mesures, il faut se tourner vers son conseiller bancaire pour confirmer les découverts, je rappelle que les banques sont ouvertes. De plus, pour tous les crédits en cours, il y a un renforcement opéré par le gouvernement auprès de Bpifrance.

De notre côté, nous diffusons, via le site de la CCI, des informations régulièrement mises à jour. Avec Rouen Shopping nous donnons des informations aux adhérents et non-adhérents sur les possibilités de trouver de l’aide, les liens nécessaires. Nous avons aussi obtenu de la Sécurité sociale des indépendants la possibilité de faire une demande en ligne pour accéder au fonds de solidarité. Car beaucoup d’artisans et commerçants vont avoir de gros problèmes avec cette crise.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail