Morbihan

Reprise

Témoignage Rappelé, l'ancien patron sauve in extremis sa PME Eveno Isolation

Par Xavier Eveillé, le 23 novembre 2017

Christian Eveno pensait prendre sa retraite en cédant son entreprise Eveno Isolation (26 salariés). Mais la succession a viré à la catastrophe, l'incitant à revenir aux commandes. Après avoir remis de l'ordre, il cède les rênes à deux jeunes salariés qu'il a formés en interne.

Killian Vaillant (à gauche) et Cédric Kervazo (au second plan à droite) succèdent à Christian Eveno. Au centre : Pierre Clavreuil, sous-préfet du Morbihan, lors de sa visite au sein de la PME caudannaise. — Photo : Xavier Eveillé

Le fondateur de l'entreprise Eveno Isolation (2,3 millions d'euros de chiffre d'affaires pour 26 salariés ETP) pensait couler une retraite méritée. En 2016, tout juste reprise, la société de Caudan dérape et s'approche dangereusement du gouffre. Les résultats plongent : de 3,1 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015, ils passent à 2,3 millions l'année suivante. Le résultat net, lui, dévisse de +34 000 à -149 000 euros en un an. « Trois mois de plus et l'entreprise fermait ! »

Christian Eveno est avisé de la situation par des membres de ses anciennes équipes. Il remet des billes dans la PME spécialisée dans l'isolation par l'extérieur et dans le soufflage des combles et des vides sanitaires, reprend le contrôle, négocie le départ du repreneur : « C'était un problème d'homme, de management. Cela fait partie de la vie. Pour l'avoir fondée il y a 44 ans, je connaissais les rouages par cœur, je voyais de l'extérieur ce qui n'allait pas », confie l'ancien dirigeant à qui l'on doit aussi Eveno Fermetures à Ploemeur, qu'il a cédé en 2012 alors que l'ensemble du groupe tutoyait les 250 salariés. Eveno Fermetures poursuit aujourd'hui sa route de son côté.

« J'avais dissocié les deux branches d'activité : menuiseries d'un côté, travaux d'isolation de l'autre. Je pensais ralentir jusqu'à ma retraite, en conservant Eveno Isolation. Je ne pensais pas reprendre les manettes au pied levé ! »

Redéfinition de postes et nouveaux outils

Christian Eveno met six mois pour relancer la machine. Le résultat net remonte à +40 200 euros fin 2016. Il forme deux jeunes salariés dont il a bien cerné les qualités : «Je voulais remettre l'entreprise sur de bons rails et m'appuyer sur les compétences en interne. Pas question pour moi de rester à la barre.»

C'est à un travail de tutorat que se livre le fondateur. Jusqu'alors chargé d'affaires, Killian Vaillant évolue vers la mission de conducteur de travaux. « C'est un ingénieur bâtiment spécialisé dans les EnR qui apprend vite », loue Christian Eveno. Il confie également les rênes à Cédric Kervazo, technico-commercial depuis six ans dans l'entreprise et qui gère tous les entrants. L'équipe s'articule aujourd'hui ainsi autour de 20 à 22 ouvriers, deux conducteurs de travaux, un commercial, une comptable, une secrétaire, un magasinier... Côté investissements, de nouveaux outils entrent en service pour la découpe des polystyrènes et la conception 3D.

La passation est imminente : « Je peux, cette fois, partir serein », conclut l'ancien dirigeant.

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture