Morbihan

Agroalimentaire

RSE

La distillerie de la Mine d’Or s’engage dans le reboisement de la forêt de Brocéliande

Par Ségolène Mahias, le 05 février 2024

L’entreprise ploërmelaise, la Distillerie de la Mine d’Or a lancé une opération de mécénat d’envergure en finançant la plantation de 6 000 chênes à Brocéliande et dans la forêt de Villecartier, proche de Bazouges-La Pérouse. Avec l’ambition que ces chênes puissent être transformés en barriques et contenir les whiskies de l’entreprise… dans 200 ans.

Stéphane Kerdodé, le fondateur de la distillerie de la Mine d’Or, a noué un partenariat avec l’ONF pour planter 6 000 arbres dans deux forêts bretonnes.
Stéphane Kerdodé, le fondateur de la distillerie de la Mine d’Or, a noué un partenariat avec l’ONF pour planter 6 000 arbres dans deux forêts bretonnes. — Photo : Ségolène Mahias

Basée à Ploërmel, la Distillerie de la Mine d’Or (10 salariés ; CA : NC) a ouvert ses portes courant 2022. Fondée et dirigée par Stéphane Kerdodé, elle s’est positionnée sur la fabrication de whisky haut de gamme fabriqué en Bretagne. En chef d’entreprise averti, Stéphane Kerdodé a piloté durant de nombreuses années la Brasserie Lancelot (Val d'Oust), connue pour ses bières et son Breizh Cola, mais il est aussi attaché à son territoire. "Nous utilisons environ 400 barriques par an que nous remplissons de whisky soit l’équivalent de la coupe d’une centaine d’arbres", avance le dirigeant. "Notre objectif est donc de reboiser et de participer à la mise en production d’arbres sur le territoire." Derrière la volonté s’est noué un partenariat avec l’Office National des Forêts (ONF) qui mettait en place un projet autour d’une forêt diversifiée, dans la forêt de Paimpont (Ille-et-Vilaine) qui compte quelque 560 hectares des 11 000 hectares de surface de la forêt de Brocéliande.

Le futur contenant des whiskies du XXIIIe siècle

Concrètement, l’action conjointe entre La Distillerie de la Mine d’Or et l’ONF se traduit par la plantation de 3 000 jeunes chênes sessiles sur 8,25 hectares. Cette essence a été choisie car elle est adaptée à la parcelle de plantation retenue mais surtout aux évolutions du climat. "Le chêne sessile a montré sa résistance face à la sécheresse notamment", confie Benoît Chevallier, chargé de mission à l’ONF. Autre intérêt : le chêne sessile est aussi celui utilisé par les tonneliers avec lesquels travaille la distillerie ; un choix motivé par "les qualités technologiques et organoleptiques de ce type de chêne". Stéphane Kerdodé investit 30 000 euros dans ce projet. "C’est du mécénat, certes, mais surtout c’est vraiment un acte personnel. Aujourd’hui, le bois de nos tonneaux est issu de la forêt de Chambord dans le Loir-et-Cher. Là, ces arbres vont grandir et vieillir 180 ou 200 ans. J’aimerai transmettre l’entreprise à mes fils et que cela demeure une société familiale le plus longtemps possible. Mon plus grand souhait est que nos whiskies vieillissent dans plus de 200 ans dans des tonneaux issus de l’un de ces arbres plantés à Brocéliande", espère le chef d’entreprise.

6 000 chênes plantés

Le concours de la distillerie a permis le financement de la préparation de la parcelle, la fourniture des plants et leur mise en place. L’ONF va poursuivre le suivi des plantations afin que la végétation en place ne freine pas leur croissance. Durant cinq ans, ces équipes interviendront entre juin et septembre afin de favoriser la croissance des jeunes arbres.

Outre la plantation des 3 000 plants en forêt de Brocéliande, 2 750 autres chênes sessiles sont aussi plantés par l’entreprise et l’ONF en forêt de Villecartier (Ille-et-Vilaine) afin de participer à un environnement forestier plus diversifié. Ce massif comprend plutôt des hêtres afin d’offrir une ressource en bois de qualité.

Après cette première opération, Stéphane Kerdodé dévoile qu’il y en aura d’autres. "Avec mes fils et mon épouse, nous avons décidé que chaque année, La Distillerie de la Mine d’Or soutiendrait un projet engagé. Cela pourra être quelque chose d’environnemental mais aussi de culturel…"

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition