Lorient

Textile

727 Sailbags : un siège social en containers

Par Ségolène Mahias, le 10 juillet 2017

Depuis Lorient 727 Sailbags surfe sur la vague du recyclage. La PME qui valorise des voiles de bateaux a opté pour des containers maritimes au moment de construire son nouveau siège social au coeur de Lorient La Base. "Une première en France" selon l'entreprise.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Depuis Lorient 727 Sailbags surfe sur la vague du recyclage. La PME qui valorise des voiles de bateaux a opté pour des containers maritimes au moment de construire son nouveau siège social au coeur de Lorient La Base. "Une première en France" selon l'entreprise. Les détails avec Erwann Goullin, son directeur général.

« Construire notre siège social en containers maritimes est parti d'un besoin : nous disposions de 60 m² en 2010, 400 en 2012 et là nous avions la nécessité d'avoir 1.400 m². Notre souhait était de conserver l'ADN de la marque avec les notions de recyclage et d'écologie. Un bâtiment écologique s'est avéré trop onéreux pour nous. Restait donc la notion de recyclage. Notre boutique éphémère, devenue notre boutique, était en container. Nous sommes restés sur cette idée en raison de sa modularité, de sa rapidité de mise en service et son coût. C'est l'architecte Marc Andreatta, bien connu pour ses réalisations sur le site de Lorient La Base, qui a piloté le projet.

Moins de 400 euros le mètre carré

Une énorme enveloppe extérieure a été construite autour des treize containers. Les bureaux dont nous disposons nous ont coûté environ 100.000 euros pour 260 m². Ce fait un ratio de moins de 400 euros le mètre carré de bureaux quand en moyenne il atteint 2.000 euros. Cela nous a permis de nous éclater pour la décoration en gardant le lien avec le monde de la mer : des portes de vieilles granges à bateaux se sont transformées en mobilier comme des bouées de chenal. Des vieux canapés ont été chinés et habillés de voiles de bateaux par nos couturières... 28 personnes travaillent actuellement au sein de notre nouveau bâtiment mais il a été configuré pour atteindre un effectif de 50 à 70 salariés.

Budget respecté

Ce chantier, dont le coût total atteint 1,3 million d'euros, aura été un an de bonheur et de place à la créativité. Le choix des containers nous a fait être astucieux. Il nous a permis de respecter le budget à l'euro près malgré quelques erreurs ou imprévus de chantier. 727 sailbags est la première entreprise française a avoir son siège en containers maritimes.

727 s'ouvre au public

Le public pourra d'ailleurs le découvrir car nous faisons le pari de nous lancer dans la visite d'entreprises. C'est l'un de nos nouveaux axes de développements. Après avoir visité différentes entreprises qui proposent ces parcours et avoir comme marraine, au sein du réseau Entreprendre Caroline Lebranchu de la Belle Iloise, l'idée a pris forme. J'ai été fasciné par ces visites, qui quand le parcours a bien été pensé, déclenchent une vraie sensibilité à la marque.

La visite de l'atelier permet de découvrir les facettes de notre métier, de voir tout le travail des couturières, de justifier le prix de nos produits. C'est une façon de générer du flux et du chiffre d'affaires supplémentaires car la visite se termine dans notre concept store situé à deux pas.

Voile réduite pour les boutiques

Après une année 2016 très complexe, ce projet aura été une bouffée d'oxygène. En 2016, nous avons perdu 480.000 euros sur l'exercice soit quasi ce que nous avions dégagé en bénéfices les autres années. Seules deux de nos six boutiques étaient rentables. Nous avons donc pris la décision de les fermer et La Baule s'arrêtera fin août. Vannes et Lorient demeurent.

Équilibre visé en fin d'année

Depuis nous avons dû renouveler notre modèle économique avec le développement de l'export et le développement d'agents commerciaux. Nous avons aussi recruté pour muscler le staff. Les premiers résultats sont là : pour le premier trimestre 2017, nous enregistrons le plus gros chiffre d'affaires de notre histoire avec 4 boutiques en moins et nous projetons de finir l'exercice 2017 à 2,8 millions d'euros vs 2,3 en 2016 avec un équilibre financier. »

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.