Le Mans

Télécoms

Serveurcom assure sa croissance au Mans

Par Cédric Menuet, le 01 mars 2019

L’opérateur télécom sarthois affiche une croissance de 25% pour la troisième année consécutive. Pour continuer son ascension, Serveurcom recrute et envisage de changer de nom.

Damien Watine a créé Serveurcom au Mans en 2004.
Damien Watine a créé Serveurcom en 2004 au Mans. Cette année, l'entreprise de 90 salariés s'installe dans un nouveau siège social dans le quartier de la gare. — Photo : Jim Wallace

Cette année, Serveurcom souffle sa quinzième bougie et s’offre comme cadeau d’anniversaire un siège social flambant neuf au Mans, dans le quartier gare nord. Un investissement de 5 millions d’euros pour l’opérateur télécom qui s’installera dans ses nouveaux locaux en septembre prochain.

Implantée au Mans depuis sa création en 2004, l’entreprise de Damien Watine est en effet en pleine croissance et le besoin de pousser les murs se fait ressentir. Après 30 recrutements en 2018, Serveurcom annonce cette année une vingtaine d’embauches supplémentaires. Des postes principalement basés au Mans et à Paris, où la PME sarthoise possède un bureau et où siège sa filiale Planet-Work, une société spécialisée dans l’hébergement de données acquise en 2017. « Sur certains profils techniques, les compétences sont difficiles à trouver au Mans, indique Damien Watine. Nous recrutons également des commerciaux hors Paris et Sarthe. »

Forte de 90 salariés, Serveurcom affiche ainsi un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros en 2018, en hausse de 25 % pour la troisième année consécutive. Un cap que son dirigeant entend maintenir en 2019. « Pour les 15 ans, on va faire deux fois quinze et atteindre les 30 millions d’euros. Le marché des télécoms est très dynamique et ne constitue pas un poste d’économie pour notre clientèle d’entreprises », explique Damien Watine.

Offre « terrain »

Cette croissance, Serveurcom l’a assise dès sa création en 2004, en proposant une offre globale en outils de télécommunication, allant de la téléphonie et l’Internet à la sécurité et aux équipements. Des solutions distribuées en direct auprès d’une cible de PME, grands comptes et collectivités, principalement en Sarthe, Maine-et-Loire et Touraine. Pour grandir sur ces marchés départementaux, Serveurcom s’est déployé à travers des marques locales, déposées, telles que Sarthe Télécom.

Plutôt que d’investir dans un réseau national d’agences, l’entreprise a développé depuis plusieurs années la vente indirecte de ses offres en marque blanche. Un travail à l’échelle de l’Hexagone avec des partenaires revendeurs qui lui permet ainsi de dégager 17 millions d’euros de chiffre d’affaires. « C’est une tendance qui va s’accentuer. Mais nous n’allons pas pour autant abandonner la vente directe sur nos territoires historiques. C’est justement cette connexion au terrain qui nous donne le succès en commercialisation indirecte », souligne Damien Watine.

Nouvelle identité en juin

Afin de poursuivre cette ascension, Serveurcom s’apprête à se rebaptiser, au profit d’une nouvelle identité davantage en accord avec son activité. « Ça fait 10 ans que je veux en changer ! C’est notre nom juridique et il n’est pas adapté à nos offres, alors que certains de nos partenaires veulent vendre du Serveurcom… » Un nouveau nom qui sera donc dévoilé courant en juin et qui pourrait accompagner l’essor de l’entreprise de Damien Watine à l’international. « Ça m’intéresse. J’y suis ouvert, car notre modèle est exportable. Nous verrons en fonction des opportunités. Aller trop vite ne fait pas partie de ma vision des choses. »

Damien Watine a créé Serveurcom au Mans en 2004.
Damien Watine a créé Serveurcom en 2004 au Mans. Cette année, l'entreprise de 90 salariés s'installe dans un nouveau siège social dans le quartier de la gare. — Photo : Jim Wallace

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.