Le Mans

Attractivité

Point de vue La semaine de 24 Heures pour accélérer le business

Par Cédric Menuet, le 12 juin 2019

Durant une semaine, les 24 Heures du Mans propulsent la Sarthe sur le devant de la scène. L'occasion pour les entreprises locales de faire du business autrement.

L'édito
L'édito — Photo : Le Journal des Entreprises

Le temps d’une semaine en juin, Le Mans trouve sa place sur la carte du monde. Quelle agglomération française de 200 000 habitants peut en effet se targuer d’être aussi connue aux États-Unis que Bordeaux et ses vins ou Paris ? Avec une fréquentation de plus de 250 000 personnes ces dernières années et une visibilité internationale, les 24 Heures du Mans s’imposent en effet comme l’un des événements sportifs majeurs du territoire national et comme un bel accélérateur de business local. Déjà, en amont de l’épreuve, les événements professionnels se multiplient, principalement dédiés à l’automobile. Que ce soit le symposium consacré aux véhicules à hydrogène ou encore les International Business Days, ces rendez-vous d’affaires à destination des industriels.

Les entreprises locales n’hésitent pas elles aussi à prendre l’aspiration de la course pour accélérer leur développement. Car hormis sa grande épreuve annuelle, le circuit des 24 Heures du Mans constitue à l’année un poumon économique. Ces retombées en Sarthe sont en effet évaluées à 115 millions d’euros, pour un total de 2 500 emplois directs et indirects. Ces estimations qui n’ont pas été revues depuis 5 ans sont sans nul doute obsolètes aujourd’hui, compte tenu du développement d’activités à l’année autour du circuit Bugatti. Et encore, ces chiffres ne mesurent pas les retombées en termes de notoriété pour la ville.

Cette poule aux œufs d’or, la municipalité s’en est saisie. En s’emparant du mythe des 24 Heures du Mans, elle lance sa nouvelle marque de territoire « Of Course Le Mans ». Une communication anglicisée, tournée vers la course et assumée sans complexe, mise à l’épreuve durant cette fameuse semaine de juin. Certes, cela fige encore et toujours l’image du Mans dans le cliché 24 Heures et rillettes, mais quelle belle carte de visite internationale pour les acteurs économiques du territoire ! Un vrai paradoxe dans un pays qui aime détester l’automobile.

L'édito
L'édito — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.