Angers

e-commerce

La PME Kadolis veut faire dormir les enfants chinois

Par Olivier Hamard, le 16 juillet 2019

Créée en 2007, l’entreprise angevine Kadolis, spécialisée dans la conception et la commercialisation de produits bio destinés au sommeil, a enregistré un chiffre d’affaires de 5 M€ en 2018. Présente en France et dans les pays voisins, elle veut maintenant s’ouvrir au marché asiatique.

Kadolis, qui conçoit et commercialise des produits bio pour le sommeil, emploie une dizaine de personnes à Angers.
Kadolis, qui conçoit et commercialise des produits bio pour le sommeil, emploie une dizaine de personnes à Angers. — Photo : Kadolis

En 2007, Vladimir Swistunow, responsable commercial pour une société belge, crée à Angers Kadolis, pour vendre à des magasins spécialisés en puériculture des produits non alimentaires bio pour les bébés. Aujourd’hui, l’entreprise emploie une dizaine de salariés et vise le grand export, principalement la Chine. « Dans un premier temps, le développement a été assez rapide, même si nous étions encore précurseurs dans ce secteur du bio en puériculture, explique Vladimir Swistunow. La gamme de produits était large et nous percevions déjà que ce qui fonctionnait le mieux était la partie sommeil : les lits en bois non traité, les matelas, les draps, les vêtements… »

Une marque et un site internet

À l’aube des années 2010, le développement des achats par internet oblige le gérant de Kadolis à revoir sa stratégie : « Les ventes en magasin ont commencé à diminuer au profit des achats en ligne et du marché de l’occasion. Tout en continuant de travailler avec notre clientèle de professionnels, nous avons ouvert notre site marchand pour les particuliers. Depuis quelques années déjà, nous avions créé notre marque et faisions fabriquer une partie des produits que nous vendions. En nous recentrant uniquement sur une gamme liée au sommeil. »

Vladimir Swistunow a créé Kadolis en 2007 et l'entreprise réalise aujourd'hui 5 M€ de chiffre d'affaires.
Vladimir Swistunow a créé Kadolis en 2007 et l'entreprise réalise aujourd'hui 5 M€ de chiffre d'affaires. - Photo : Olivier Hamard JDE

Aujourd’hui, Kadolis, qui possède une boutique à Paris, propose un catalogue d’environ 1 000 produits de sa propre marque et la vente en ligne représente plus de 60 % de son chiffre d’affaires, qui s’élève à 4,7 M€ en 2018. Créés à Angers dans les locaux de l’entreprise tous ces produits sont manufacturés en Europe, par des fabricants sélectionnés et audités régulièrement, dont les sous-traitants sont eux-mêmes contrôlés. « C’est indispensable, selon Vladimir Swistunow, pour avoir la garantie du bio et de la traçabilité. Un tiers de notre catalogue est ainsi fabriqué en France et le reste provient d’Espagne, du Portugal ou encore d’Allemagne. Nous avons au total une quarantaine de fournisseurs. »

Cap sur la Chine

Sur internet, Kadolis vend pour 70 % en France et pour le reste en Belgique, Suisse, Allemagne ou encore Italie. Pour répondre à la demande, l’entreprise a aussi étendu sa gamme : « Les bébés grandissent et les parents souhaitent maintenant des produits pour des enfants, des ados et même pour eux, précise Vladimir Swistunow. Nous avons récemment lancé une série de tisanes pour le sommeil. Dans quelques mois, nous proposerons des vêtements de nuit pour enfants et, en fin d’année, pour adultes. » Kadolis nourrit parallèlement l’envie d’attaquer de nouveaux marchés et veut entrer avec un partenaire sur le marché chinois, où la demande est importante.

Avec le grand export, l’entreprise Kadolis, nourrie de fortes convictions environnementales, s’est interrogée sur son bilan carbone. La solution a été trouvée, en incluant dans chaque commande une part reversée à un partenaire engagé dans la reforestation. L’entreprise s’est aussi lancée dans la suppression des emballages en plastique : ils ont diminué d’une tonne et demie l’an passé.

Kadolis, qui conçoit et commercialise des produits bio pour le sommeil, emploie une dizaine de personnes à Angers.
Kadolis, qui conçoit et commercialise des produits bio pour le sommeil, emploie une dizaine de personnes à Angers. — Photo : Kadolis

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.