Le Mans

Formation

Ecofac accélère son développement dans l'Ouest

Par Cédric Menuet, le 11 juin 2021

Spécialiste de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle, Ecofac agrandit ses campus du Mans et de Rennes. Après une acquisition à Caen en début d'année, le groupe familial se structure avec l'ambition d'accueillir 2 000 apprenants lors de la rentrée de septembre prochain.

Gilles Mercier, président d'Ecofac et Marie Mercier, qui assure avec sa sœur Sophie, la direction générale du groupe du Mans.
Gilles Mercier, président d'Ecofac et Marie Mercier, qui assure avec sa sœur Sophie, la direction générale du groupe du Mans. — Photo : Cédric Menuet

Cette année, Ecofac pousse les murs. Le groupe manceau, spécialisé dans la formation professionnelle et l’enseignement supérieur, abandonne ses locaux de la tour Émeraude, en centre-ville du Mans, pour centraliser ses activités sur la zone d’activités de Monthéard où il dispose déjà de 1 500 m² pour dispenser ses cours. Ecofac investit sur place 2 millions d’euros dans l’acquisition et la rénovation de bâtiments qui porteront ainsi sa surface à 2 800 m² d'ici la fin de l’année. "Nous avons eu l’opportunité de réunir l’ensemble de nos équipes et de nos apprenants sur un site unique. Cela va nous permettre de développer un vrai esprit de campus au Mans", souligne Marie Mercier, directrice générale de l’entreprise. Parallèlement, le groupe injecte 5 millions d’euros dans la construction de 2 000 m² de nouveaux locaux à Rennes qui lui permettront de doubler sa superficie à horizon 2022. Fort d’une centaine de collaborateurs, Ecofac est en effet bien décidé à poursuivre sa croissance. Le groupe familial affiche ainsi un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros en 2020, réalisé à travers un catalogue de formations diversifié. 10 000 salariés sont formés chaque année par ses équipes dans les domaines de la sécurité au travail, de la performance commerciale ou encore du commerce et de la distribution. Le Sarthois s’appuie également sur l’Ecofac Business School, son réseau d’écoles de commerce et de management, qui propose des parcours Bac + 2 à Bac + 5 en formation initiale ou en alternance. Une offre déployée sur ses campus du Mans, Rennes, Nantes, Angers, Laval et, depuis janvier dernier, de Caen.

Transmission familiale

Cette dernière implantation fait suite à une opération de croissance externe et étend le terrain de jeu d’Ecofac à la Normandie. "Le bassin de Caen dispose de bonnes capacités d’insertion professionnelle pour nos étudiants, et des synergies sont possibles localement avec certaines de nos entreprises clientes. Ce rapprochement était naturel", explique Gilles Mercier, fondateur et président du groupe. Ainsi, Ecofac table en 2021 sur un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros et sur l’intégration de 2 000 jeunes en alternance contre 1 500 actuellement. "Nous évoluons sur un marché en voie de concentration mais qui reste porteur. Toutefois, nous n’avons pas l’ambition de planter des drapeaux Ecofac partout. Notre développement va se poursuivre en gardant la proximité avec nos étudiants et les entreprises, tout en préservant le lien avec le tissu économique local sur chacun de nos campus", appuie Marie Mercier. Au-delà de la croissance de son activité, Ecofac aborde également une phase de transition. Gilles Mercier passera en effet le relais dans les prochaines années. Ses deux filles Sophie et Marie, qui se partagent aujourd’hui la direction générale du groupe, assureront la continuité de cette entreprise familiale, créée en 1989.

Gilles Mercier, président d'Ecofac et Marie Mercier, qui assure avec sa sœur Sophie, la direction générale du groupe du Mans.
Gilles Mercier, président d'Ecofac et Marie Mercier, qui assure avec sa sœur Sophie, la direction générale du groupe du Mans. — Photo : Cédric Menuet

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail