Mayenne

Textile

Coronavirus : le mayennais Protecthoms va fabriquer 50 000 masques en tissu

Par Olivier Hamard, le 20 mars 2020

Distributrice d’équipements de protection au travail, l’entreprise mayennaise Protecthoms, basée à Château-Gontier, a fait l’acquisition fin 2018 d’un atelier de confection dans le Nord. Dès le 16 mars, elle y a lancé la fabrication de 50 000 masques en tissu, principalement destinés au secteur de l’agroalimentaire, actuellement en pleine charge d’activité.

Laurent Lairy est le président de l'entreprise mayennaise qu'il a fondée en 1993.
Le président de Protecthoms, Laurent Lairy, lance dès le 23 mars la fabrication de 50 000 masques en tissu dans l'atelier nordiste de l'entreprise. — Photo : ProtectHoms

Les besoins en masques de protection sanitaire pour les soignants sont immenses mais, dans l’industrie, particulièrement agroalimentaire, ils existent aussi pour éviter la contamination. À Château-Gontier (Mayenne), Protecthoms, qui distribue des équipements de protection individuelle professionnels, a décidé d’en fabriquer dans son atelier de confection situé à Mervillle, dans le Nord.

Des masques lavables et réutilisables

Racheté en septembre 2019 par l’entreprise mayennaise et habituellement spécialisé dans la fabrication de vêtements de travail, l'atelier nordiste s’est préparé à lancer, dès le 23 mars, la confection de masques en tissu. « C’était pour nous une question de bon sens, précise Laurent Lairy, le président fondateur de Protecthoms. C’est un produit que nous connaissons déjà puisque nous en distribuons. Nous savons qu’il y a actuellement des besoins, entre autres chez nos clients, et nous avons les capacités d'en fabriquer. Ce sont des produits dédiés à la production. Nous les avons conçus en tissu pour qu’ils soient lavables et réutilisables et nous mobilisons 100 % de notre atelier pour ces masques. » La quasi-totalité des couturières du site ont accepté d’y participer.

Pour l’instant, la production envisagée est de 50 000 pièces, qui seront réalisées dans l’atelier nordiste, employant habituellement 27 personnes. Depuis la mise en place du confinement, l’entreprise mayennaise continue son activité de distributeur. Elle a tout de même centralisé les demandes arrivant dans ses différents dépôts en France et en Belgique sur le site de son siège à Château-Gontier.

Laurent Lairy est le président de l'entreprise mayennaise qu'il a fondée en 1993.
Le président de Protecthoms, Laurent Lairy, lance dès le 23 mars la fabrication de 50 000 masques en tissu dans l'atelier nordiste de l'entreprise. — Photo : ProtectHoms

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail