• Metz

    Commerce

    Fermeture du Printemps à Metz : « un cataclysme » selon le maire François Grosdidier

    10 novembre 2020

    « La fermeture du Printemps à Metz est un cataclysme. Ma pensée va d’abord aux 110 salariés qui perdent leur travail et qui auront beaucoup de difficultés à retrouver un emploi dans leur métier », réagit le maire de la capitale mosellane François Grodidier. En effet, ce mardi 10 novembre, le distributeur français a annoncé son intention de fermer quatre magasins (à Paris, Le Havre, Strasbourg et Metz), ainsi que trois Citadium (à Paris et Toulon). « Depuis plusieurs années, le groupe évolue sur un marché structurellement difficile et détérioré par la succession de crises conjoncturelles (attentats, manifestations des gilets jaunes, grèves), explique-t-il dans un communiqué. Face à ce constat préoccupant aggravé par la crise de la Covid-19, et après avoir étudié l’ensemble des alternatives envisageables, le groupe Printemps est aujourd’hui dans l’obligation de transformer son modèle pour arrêter les pertes, s’adapter aux exigences de marché et assurer sa pérennité sur le long terme ». Sans confirmer le nombre de postes supprimés dans l'Hexagone, Printemps promet « d’accompagner les salariés concernés par ce projet avec des mesures appropriées et personnalisées ».

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos