Réseaux

UE 57 : une présentation des voeux peu conventionnelle

Par Jonathan Nenich, le 16 janvier 2019

Jean Poulallion, le président de l’Union des Entreprises de Moselle a profité de la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux au golf de Faulquemont (Moselle) pour rappeler la feuille de route de l’UE 57 et inviter les élus à une meilleure gestion de l’argent public.

Jean Poulallion, président de l'UE 57 lors de la présentation des vœux de l'organisation patronale.
Jean Poulallion a rappelé la feuille de route de l'organisation patronale mosellane pour 2019. Il souhaite faire de l'employabilité dans le département sa priorité. — Photo : Jonathan Nenich

Jean Poulallion, le président de l’Union des Entreprises de Moselle (UE 57) a profité de la cérémonie de présentation des vœux au golf de Faulquemont (Moselle) pour rappeler ce qui fait l’essence même de cette union patronale. « Cette année a été marquée par notre nouvelle appellation : UE 57. Nous avons voulu montrer que nous sommes le reflet exact de l’entreprise en France. Nous comptons dans nos rangs des start-up, des TPE, des PME, des ETI… Nous sommes une véritable union et notre comité directeur est composé de trente chefs d’entreprise, tous en activité. » L’occasion aussi pour Jean Poulallion de mentionner que l’UE 57 a fait de l'année écoulée, celle du lien, en participant aux événements comme Grand Est Numérique 2018, le Moselle Open et la célébration des 80 ans de l’organisation, et de réaffirmer sa feuille de route : faire de l’employabilité en Moselle sa priorité.

« Nous sommes assis sur une poudrière »

Le discours a rapidement pris une tournure moins conventionnelle puisque le président de l’UE 57 s’en est vertement pris aux élus de façon générale : « Les élus doivent couper leurs dépenses. L’argent public se doit d’être investi de façon raisonnable. Il faut cesser d’imputer tous les problèmes à Paris », a affirmé le président qui a formulé le souhait que le mouvement « gilet jaune » cesse, tout en comprenant certaines revendications : « Nous sommes assis sur une poudrière. La France est le pays record des prélèvements obligatoires dans l’Europe des 28 avec plus de 300 taxes répertoriées. » Un discours qui n’a pas raflé tous les suffrages, notamment aux yeux des quelques élus présents pour l’occasion.

Jean Poulallion, président de l'UE 57 lors de la présentation des vœux de l'organisation patronale.
Jean Poulallion a rappelé la feuille de route de l'organisation patronale mosellane pour 2019. Il souhaite faire de l'employabilité dans le département sa priorité. — Photo : Jonathan Nenich

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture