Metz

Numérique

Portée par le déploiement de la fibre, BluePad rêve de chantiers internationaux

Par Lucas Valdenaire, le 16 février 2021

La société messine BluePad, conceptrice de logiciels dédiés aux acteurs du BTP, est sortie de 2020 sans égratignure. La jeune entreprise compte, entre autres, sur le développement de la fibre optique, en France comme à l’étranger, pour continuer à croître.

Loïc Cueroni, président de Blue Pad à Metz
Loïc Cuerino, président et cofondateur de BluePad en 2015, annonce un chiffre d'affaires 2020 en hausse de 35% — Photo : Lucas Valdenaire

Chez Blue Pad, tous les voyants sont au vert. Le chiffre d’affaires 2020 (non communiqué) de la société conceptrice de logiciels dédiés aux acteurs du BTP est en hausse de 35 % et le nombre de ses clients a doublé en un an, annonce Loïc Cueroni, président et fondateur de la PME de Metz en 2015.

Deux millions d’euros investis en cinq ans

Parmi ses clients figurent des mastodontes du BTP comme Lingenheld, Eurovia, Demathieu Bard, Berthold, Batigère, Sanef ou encore NGE. Développant des logiciels de pilotage de projets, BluePad propose de dématérialiser les chantiers sur tablettes et téléphones. « Nous numérisons les procédures et nous fluidifions les échanges, détaille le dirigeant. Nous limitons ainsi les risques d’erreur et nous captons les données perdues. Elles peuvent ensuite servir pour du sourcing fournisseurs ou encore de l’intelligence artificielle à des fins de sécurité. »

Le logiciel de la société labellisée "Jeune entreprise innovante", lauréate du Réseau Entreprendre et membre de la French Tech, est aujourd'hui utilisé sur des chantiers représentant 3 milliards d'euros d'investissement en France. BluePad, qui dispose de neuf brevets, a investi 2 millions d’euros en cinq ans, dont 300 000 en 2020. Présenté comme une opportunité technologique facilitant le quotidien des chefs de chantier, des ingénieurs travaux et des équipes de direction de projets, son logiciel répond aussi aux nouvelles exigences sanitaires. « Nous travaillons avec Eurogranulats (entreprise de travaux publics basée à Hauconcourt, en Moselle, NDLR) sur la dématérialisation de ses procédures. Il y a encore deux ans, ce client signait ses bons d’entrées et de sorties de matériaux avec des stylos et des carnets en papier. Mais avec l’épidémie, il nous a confié qu’il avait vraiment bien fait de passer sur tablette. »

« Chasser en meute » à l'international

Aujourd’hui, c’est dans le secteur des télécoms que BluePad multiplie les signatures. « Le déploiement de la fibre optique représente un tiers de notre activité. Nous couvrons actuellement 20 départements avec plusieurs milliers d’utilisateurs », décrit Loïc Cuerino. Et le projet Losange, réseau d’initiative publique lancé en 2017 visant à accélérer le déploiement de la fibre dans le Grand Est, y est pour beaucoup. Seul bémol pour l’entreprise messine : la Moselle manque encore à l’appel des chantiers télécoms. « Paradoxalement, nous faisons plus de business à Paris, Lille et Lyon qu’ici, déplore le président lorrain. Nous avons quand même l’espoir d’enclencher des projets locaux avec l’Office public de l’habitat de Metz Métropole ou encore avec la réhabilitation des différents forts du Mont Saint-Quentin ».

Après trois recrutements en 2020 (trois autres sont attendus pour 2021), BluePad compte à ce jour 13 collaborateurs, dont un récemment embauché pour accélérer le développement à l’international. « Nous venons de décrocher nos premiers chantiers étrangers liés à la fibre optique, en Espagne et en Allemagne, se réjouit Loïc Cueroni. La France n’hésite pas à mettre en avant son savoir-faire en la matière, donc nous essayons de nous mettre dans la roue. L’idée est de chasser en meute à la conquête de nouveaux marchés internationaux ». Le logiciel est désormais disponible en allemand, anglais et espagnol.

Pour éviter de mettre tous ses œufs dans le même panier, Blue Pad aimerait dénicher d’autres secteurs d’activité, tout aussi porteurs que celui des télécoms. Plusieurs pistes, encore confidentielles, sont à l’étude.

Loïc Cueroni, président de Blue Pad à Metz
Loïc Cuerino, président et cofondateur de BluePad en 2015, annonce un chiffre d'affaires 2020 en hausse de 35% — Photo : Lucas Valdenaire

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail