Vosges

Industrie

O-I France envisage de supprimer 51 postes dans les Vosges

Par Lucas Valdenaire, le 30 novembre 2020

O-I France confirme son intention de supprimer 51 postes dans son usine de Gironcourt-sur-Vraine, dans les Vosges. Pour justifier sa décision, le fabricant de bouteilles en verre évoque « un contexte difficile » et « un renforcement de la concurrence ».

Usine O-I France de Gironcourt-sur-Vraine dans les Vosges
L'usine O-I France de Gironcourt-sur-Vraine, dans les Vosges, compte actuellement 360 salariés. — Photo : O-I France

Le fabricant de bouteilles en verre O-I France a annoncé son intention de supprimer 51 postes d'ici 2023 dans son usine située à Gironcourt-sur-Vraine (360 salariés), dans l’ouest des Vosges. Selon la direction, le plan de réorganisation est « un projet industriel visant à pérenniser les activités de l’entreprise en France, marché stratégique pour O-I France, pour les années à venir ». La filiale du groupe verrier américain Owens-Illinois compte neuf sites en France et son siège social est basé à Vaulx-en-Velin, près de Lyon.

60 millions d'euros investis

Selon le communiqué partagé par les dirigeants, cette décision a été prise au regard des évolutions du marché du verre, marqué depuis plusieurs années « par une très forte pression sur les prix et par un renforcement de la concurrence qui fragilisent les activités de l’entreprise, dans un contexte particulièrement difficile ».

Ce plan de suppressions de postes intervient trois mois après l’inauguration d’un troisième four sur le site lorrain et l’annonce de 60 recrutements. Pour augmenter ses capacités de production, le fabricant a consacré près de 60 millions d’euros d’investissements à son usine vosgienne. « Malgré plus de 420 millions d’euros investis par l’entreprise sur ses sites en France ces dix dernières années, O-I France n’a pas d’autre choix que de réorganiser ses opérations afin de gagner en efficacité, peut-on lire dans le communiqué. O-I France fait de la préservation de son outil industriel en France une priorité absolue pour l’avenir. Aucune fermeture de four n’est donc envisagée dans le cadre de ce projet ».

« Limiter au maximum les départs contraints »

Concrètement, la filiale française prévoit de réorganiser ses opérations, d’automatiser une partie de ses outils de production et d’externaliser plusieurs de ses fonctions logistiques « pour se recentrer sur son cœur de métier ». Ainsi, 25 postes seront transférés vers un partenaire extérieur en plus des 26 suppressions sèches. O-I France indique par ailleurs la création de sept nouveaux postes liés, justement, à l'activité logistique de ce nouveau prestataire.

« L’objectif de l’entreprise est de limiter au maximum les départs contraints en privilégiant les départs à la retraite, les possibilités de reclassement interne sur poste disponible et création de poste, ainsi que le non-remplacement de postes aujourd’hui vacants », tient à rappeler la direction dans son communiqué.

Usine O-I France de Gironcourt-sur-Vraine dans les Vosges
L'usine O-I France de Gironcourt-sur-Vraine, dans les Vosges, compte actuellement 360 salariés. — Photo : O-I France

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail