Nancy

Finance

Le Groupe Mentor boucle 2019 sur un chiffre d'affaires de 152 millions d'euros

Par Jean-François Michel, le 06 février 2020

Imaginé au départ comme une holding pour des activités financières et immobilières, le groupe nancéien Mentor intègre aujourd’hui 120 entités, pour quasiment 1 000 collaborateurs.

Le PDG du Groupe Mentor, Benoît Michaux, ici entouré par ses fils Pierre et Loïc, prépare la relève à la tête de son groupe.
Le PDG du Groupe Mentor, Benoît Michaux, ici entouré par ses fils Pierre et Loïc, prépare la relève à la tête de son groupe. — Photo : © Groupe Mentor

Après une année 2018 bouclée sur près de 145 M€ d’activités pour 850 salariés, le Groupe Mentor vient de publier ses résultats pour le dernier exercice : avec un chiffre d’affaires de 152 M€ pour l’ensemble des filiales du groupe et 970 collaborateurs, le groupe de Benoît Michaux termine 2019 comme le dirigeant l’avait prévu, à savoir tout proche des 1 000 salariés.

Les principaux développements de l’année écoulée comprennent de nombreux rapprochements capitalistiques, mais également des créations d’entreprises comme Harry Hope (cabinet de recrutement à Nancy), Viafield (centre de relation client), Greeniz (regroupement de crédits)… Entrepreneur passionné, Benoît Michaux crée ou reprend des entreprises au rythme d’une tous les quinze jours, en entrant au capital à hauteur de 25, 50 ou 75 % : le groupe compte aujourd’hui 120 filiales.

Le tournant stratégique des changements d’usage

En septembre dernier, le Groupe Mentor a procédé au rachat d’Interfracom, société marseillaise spécialisée dans les services autour des télécoms. Cette acquisition devra permettre des synergies avec l’entité Dyrun, spécialisée dans la conception de solutions de télécommunications. Très intéressé par les avancées technologiques, le PDG du Groupe Mentor porte une attention particulière au développement des usages simplifiés, que ce soit dans le domaine financier, bancaire ou encore la distribution de produits alimentaires. Constatant ces changements d’usage, Benoît Michaux estime que « c’est un tournant très stratégique sur lequel nous travaillons beaucoup et qu’il ne faut pas manquer ».

Si les pôles « finance » et « immobilier » du groupe pèsent encore l’essentiel de l’activité, Benoît Michaux a fait un pari dans le B2B, en entrant à hauteur de 75 % au capital de la société Api Tech, qui conçoit et fabrique des automates sur le marché de la « Food Tech » : un pari qui se révèle payant, puisque la société est en forte croissance (+50 % sur l’exercice 2018) et s’est implantée avec succès l’international. Une marche à suivre pour l’ensemble du Groupe Mentor, puisque l’arrivée d’un directeur du développement international au premier trimestre 2019, a permis d’intensifier les zones de commercialisation pour certaines filiales.

Le PDG du Groupe Mentor, Benoît Michaux, ici entouré par ses fils Pierre et Loïc, prépare la relève à la tête de son groupe.
Le PDG du Groupe Mentor, Benoît Michaux, ici entouré par ses fils Pierre et Loïc, prépare la relève à la tête de son groupe. — Photo : © Groupe Mentor

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.