Moselle

Logistique

Coronavirus : comment le transporteur FM Logistic s'adapte à un marché chahuté

Par Jonathan Nenich, le 27 mars 2020

Basé en Moselle, le logisticien FM Logistic fait face à un paradoxe : certaines de ses activités sont en pleine expansion, tandis que d'autres sont freinées, notamment par la fermeture des frontières. 

Les sites de FM Logistic s'adaptent à la situation liée à la crise sanitaire.
FM Logistic s'adapte à la demande de ses clients dont les besoins en produits de première nécessité ont explosé. — Photo : ©FM Logistic

« Nous ne sommes pas en situation de pénurie alimentaire ». Une phrase martelée par le gouvernement, les médias, mais qui n’empêche pas les enseignes de la grande distribution d’être dévalisées au quotidien. Une problématique qui impacte les logisticiens, en charge d’alimenter les magasins. Ainsi le géant de la logistique basé à Phalsbourg (Moselle), FM Logistic qui emploie 27 000 employés et réalise 1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires, doit s’adapter. « Nous n’avons jamais cessé notre activité même si elle est globalement ralentie », explique Cyrille Gibot, porte-parole du groupe qui prépare des commandes, s’occupe de la « supply chain » et livre les clients. Ainsi, les 30 sites français du groupe mosellan fonctionnent. FM Logistic, qui détient, entre autres, des sites en Italie, en Espagne et même en Chine à Wuhan, n’a jamais non plus stoppé ses activités dans ces zones pourtant fortement impactées par la crise sanitaire qui sévit dans le monde entier.

« La situation est contrastée : l’activité est soutenue dans la livraison des produits de premières nécessité, bien plus importante que pendant les périodes de fêtes. Dans le même temps, elle est au ralenti sur les autres produits », livre Cyrille Gibot. FM Logistic mise sur la modulation de ses équipes sur les plateformes pour concentrer l’énergie sur les préparations des commandes plébiscitées.

Une circulation des marchandises éprouvée

« Pour nous, c’est une période très étrange, qui évolue au quotidien, en fonction de l’avancée de la pandémie », précise Cyrille Gibot. Dans chaque pays où il est présent, FM Logistic a mis en place une cellule en charge d’analyser l’évolution de la situation. L’objectif est d’être en capacité de garder contact et d’informer chaque client, dont font partie les principales enseignes de la grande distribution.

« Nous n’avons jamais cessé notre activité »

Malgré les frontières qui se ferment et les états qui se replient sur eux-mêmes, FM Logistic a besoin que ses chauffeurs circulent. « Nous mettons tout en œuvre pour que nos clients n’accusent pas de retard dans les délais de livraison. Mais les contrôles sont systématiques, avec des mises en quarantaine dans certains pays… Il est donc difficile de maintenir la qualité de service habituel. Nous nous appuyons sur nos réseaux de transporteurs pour assurer la continuité », expose Cyrille Gibot.

Une sécurité renforcée

Afin de continuer ses activités tout en assurant la sécurité de ses employés, priorité absolue du groupe, FM Logistic a mis en place une batterie de mesures pour ses sites : « Chaque collaborateur qui peut être en télétravail l’est. Nous avons mis en place une prise préventive de température à l’arrivée sur site et nous recommandons à tous de venir en tenue afin d’éviter les vestiaires. L’espacement de 1,5 mètre entre chacun est respecté », ponctue Cyrille Gibot.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail