Moselle

Industrie

Comment SteelWag est parvenu à augmenter son activité de 22%

Par Jonathan Nenich, le 11 décembre 2019

SteelWag, la coentreprise détenue à parité par ArcelorMittal et Lormafer depuis 2018, a haussé son chiffre d'affaires de 22% en rénovant des wagons loués et utilisés par ArcelorMittal, via sa filiale SteelTrack. 82 révisions ont été réalisées sur ces wagons et SteelWag espère en boucler 300 en 2020.

Emmanuel Hanen, administrateur de SteelWag.
Emmanuel Hanen s'appuie sur ArcelorMittal pour générer son activité mais espère pouvoir travailler avec d'autres clients. — Photo : © Jonathan Nenich

Anciennement GEPOR (filiale d'ArcelorMittal dont Lormafer a acquis la moitié capital en 2018), SteelWag connaît une croissance importante via la diversification de son activité. En 2018, la joint-venture spécialisée dans la réparation et la maintenance de wagons utilisés par ArcelorMittal s’est lancée dans la révision des wagons loués par ArcelorMittal, via sa filiale SteelTrack. Ces derniers utilisent le réseau national pour livrer le charbon et autres matériaux.

« Nous avons embauché 9 personnes et investi 400 000 € dans du matériel afin de répondre à ce nouveau marché »

Ainsi, en 2019 une centaine d'opérations de révisions et 1 200 réparations ont été réalisées sur ces wagons loués, dont le cahier des charges pour pouvoir utiliser le réseau ferroviaire est exigeant. SteelWag a aussi poursuivi son activité historique et a réalisé 85 révisions sur les wagons qui appartiennent à ArcelorMittal (contre 70 en 2017) et qui circulent exclusivement sur le site d’ArcelorMittal Florange. Grâce à la diversification de son activité, la joint-venture a pu hausser son chiffre d'affaires de 22 % pour culminer à plus de quatre millions d’euros en 2019.

300 wagons SteelTrack révisés dès 2020

« Nous avons embauché 9 personnes et investi 400 000 € dans du matériel afin de répondre à ce nouveau marché », expose Emmanuel Hanen, PDG de Lormafer et administrateur de SteelWag, qui compte 31 employés. Dans son usine de 6 000 mètres carrés située sur le site d’ArcelorMittal à Florange (Moselle) des travaux ont été réalisés pour équiper le site qui espère réviser 300 wagons Steeltrack dès 2020. Ainsi, une voie sur fosse de 40 mètres, pour accéder au-dessous des wagons, huit colonnes de levage de 10 tonnes, un banc d’essai frein, un bougeur de wagons, un parc à essieux, deux camionnettes et un nouveau système informatique ont été ajoutés. « Quand Novafer a signé avec ArcelorMittal pour la création de la joint-venture, nous avons souhaité un espace pour permettre de stocker 150 wagons. L’activité de fret n’est pas un long fleuve tranquille et nos clients devaient pouvoir bénéficier d’un espace pour entreposer les wagons lorsqu’ils n’en ont pas besoin », poursuit Emmanuel Hanen.

SteelWag veut étendre le marché à de nouveaux clients

Avec 10 % du trafic français, ArcelorMittal est le premier utilisateur de wagons de fret en France, devant Total. Ainsi, SteelWag qui rénove et répare les porte-coils, les porte-brames et les wagons qui transportent le charbon peut s’appuyer sur un client dont la réserve de croissance est importante. « Nous envisageons d’ouvrir notre activité et d’assurer la maintenance de wagons pour d’autres groupes comme British Steel. Nous sommes dans une grosse région de fret ferroviaire et disposons d’une bonne connaissance des détenteurs », ponctue Emmanuel Hanen. Avec 126 trains de fret qui circulent chaque jour entre Metz et Thionville, la Lorraine dispose de la voie de chemin de fer la plus empruntée de France pour le transport de marchandises. La gare de triage de Woippy (Moselle) est par ailleurs, encore l’une des plus importantes de France.

Emmanuel Hanen, administrateur de SteelWag.
Emmanuel Hanen s'appuie sur ArcelorMittal pour générer son activité mais espère pouvoir travailler avec d'autres clients. — Photo : © Jonathan Nenich

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.