Automobile

Triple acquisition dans l'Ouest pour le groupe automobile DMD

Par Caroline Scribe, le 07 janvier 2022

Concentration du secteur, nouvelles énergies, évolution des canaux de distribution... : en réponse à ces mutations, le groupe automobile nantais DMD accélère en signant trois opérations de croissance externe en Bretagne et dans les Pays de la Loire et en créant deux nouvelles entités. Il investit le marché des véhicules utilitaires, de loisirs et électriques et des poids lourds avec l'ambition d'être un acteur majeur de la mobilité dans l'Ouest.

Christian Digoin, président du groupe DMD, concessionnaire automobile multi-marques.
Christian Digoin, président du groupe DMD, concessionnaire automobile multi-marques. — Photo : Groupe DMD

Implanté dans les Pays de la Loire et en Bretagne à travers un réseau de 21 concessions, le groupe automobile nantais DMD (Digoin Mustière Développement) distribue et répare des véhicules sous les marques Ford (deuxième plus gros distributeur de la marque en France), Hyundai, Suzuki, Land Rover, Jaguar et MG. Chaque année, il écoule ainsi environ 9 000 véhicules neufs et près de 7 000 véhicules d’occasion, générant un chiffre d’affaires ramené à 260 millions d’euros en 2021, contre 280 millions habituellement, grâce à 470 collaborateurs. Mais ces chiffres seront bientôt dépassés. En 2022, les effectifs de l'entreprise atteindront 550 salariés pour un chiffre d'affaires qui devrait s'établir entre 350 et 400 millions d'euros.

Changement de taille

Ce changement de taille résulte des multiples projets lancés par le groupe ces derniers mois. "Cela fait 40 ans que je travaille dans le secteur automobile. Jamais cela n’a été aussi passionnant et incertain. De garagiste, notre métier a évolué vers agent de mobilité, un secteur clé de l’économie, en pleine mutation. DMD entend se positionner comme un acteur de proximité, capable d’apporter des solutions de mobilité répondant aux enjeux actuels. Nous sommes habitués à traiter des contacts digitaux, notamment pour les ventes de véhicules d’occasion qui passent à 40 % par ce canal. Mais cette expertise digitale est complétée par un réseau de concessions physiques de proximité qui permettent de finaliser les ventes. La proximité est essentielle pour un groupe que j’ai voulu concentrer sur l’Ouest", explique Christian Digoin, président de DMD.

Basé à Saint-Herblain, près de Nantes, le groupe automobile DMD exploite 21 concessions dans l'Ouest.
Basé à Saint-Herblain, près de Nantes, le groupe automobile DMD exploite 21 concessions dans l'Ouest. - Photo : Caroline Scribe

La stratégie mise en œuvre par l’entreprise repose sur la croissance, nécessaire pour rester un acteur majeur de la mobilité sur un marché qui poursuit sa concentration. "Nous souhaitons également nous diversifier sur des segments de marché où nous pouvons apporter une valeur ajoutée forte. Nous avons ainsi l’ambition de développer significativement la vente et l’entretien de véhicules utilitaires au sein du groupe", annonce le dirigeant.

Trois croissances externes

Pour accélérer son développement sur ce nouveau marché, DMD a bouclé trois opérations de croissance externe au cours des derniers mois. La PME nantaise a d’abord racheté, en avril 2021, Utilitaire Service (14 salariés, 22 M€ de CA). Implantée à Rennes et Paris, cette société est spécialisée dans la vente en ligne de véhicules utilitaires neufs et d’occasion de toutes marques. "Ce rachat nous permet de développer nos capacités de vente en ligne et de mieux maîtriser le marché du véhicule utilitaire léger grâce à une équipe hyperspécialisée. D’ailleurs, nous conservons les deux dirigeants qui s’associent avec nous. Enfin, en améliorant, notre capacité à reprendre des véhicules que nous revendons d’occasion, cela contribue à mieux valoriser notre offre auprès des clients", commente le dirigeant.

Début janvier, DMD a repris au groupe nantais BLV Trucks (DIAN, SIDAN...) la DIV, une société spécialisée dans la vente de véhicules utilitaires Volkswagen. Disposant de trois sites à Saint-Herblain, Vannes et La Roche-sur-Yon, la DIV emploie 50 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 34 millions d’euros. "Avec ce nouveau rachat, nous poursuivons notre spécialisation et accroissons notre taille sur le marché de l’utilitaire, tout en établissant un partenariat avec Volkswagen, une marque majeure. Cela nous permet également de proposer plus d’opportunités de carrière à nos collaborateurs spécialisés", décrypte Christian Digoin.

Marché en plein essor des camping-cars

Une troisième société devrait tomber dans l’escarcelle de DMD. Sous réserve que l'autorité de la concurrence valide l'opération, DMD signera fin févier le rachat du groupe Pacific Auto (50 salariés, 45 M€ de CA). Basé à Morlaix, celui-ci commercialise des véhicules neufs des marques Ford, Fiat et Suzuki et des occasions de toutes marques. Le groupe breton propose également des camping-cars neufs ou d’occasion, à la vente ou à la location. "Cette acquisition doit nous ouvrir le marché en plein développement des véhicules de loisirs et, en particulier, celui des vans dont les ventes explosent. Les dirigeants restent à nos côtés. Ce n'est pas anodin : leur expertise et leur connaissance des clients nous seront précieuses", avance Christian Digoin. Ces trois croissances externes dotent le groupe nantais de nouvelles compétences, d’un stock de véhicules important et de capacités financières accrues dans un environnement où la course à la taille critique se poursuit.

Importateur de poids lourds Ford

Parallèlement à ces acquisitions, DMD a créé deux nouvelles entités pour porter les métiers sur lesquels il souhaite se positionner. La première s’inscrit dans le prolongement de sa stratégie d’investir le marché des véhicules utilitaires. À l’été 2021, il a ainsi créé la société Ford Truck France, dont DMD est actionnaire aux côtés du groupe Maurin (2 900 salariés, 1, 5 Md€ de CA), premier distributeur Ford en France et du groupe Amplitude (500 salariés), troisième concessionnaire Ford en France. Cette nouvelle entité, présidée par Christian Digoin et composée de 9 collaborateurs basés à Élancourt, en région parisienne, importera et distribuera dans l’Hexagone les nouvelles gammes de poids lourds que Ford s’apprête à commercialiser sur le marché européen. "Quand j’ai appris que Ford voulait relancer son activité de distribution de poids lourds en Europe, je me suis rapproché de deux des principaux concessionnaires Ford en France avec lesquels nous avons des complémentarités géographiques", relate le dirigeant. Le groupe Maurin est, en effet, à la tête de 120 concessions en Belgique, en région parisienne et dans le sud-est de la France, tandis que le groupe Amplitude dispose de 39 concessions en Île-de-France et dans la région Bourgogne-Franche-Comté. Le groupe DMD sera, pour sa part, distributeur de ces poids lourds sur son territoire de l’Ouest. "Nous aurons trois points de réparation agréés qui sont ceux de la DIV rachetée début janvier. La boucle est ainsi bouclée", souligne Christian Digoin.

Nouvelles mobilités 

DMD a également créé l’enseigne DMD Electric qui proposera des solutions de mobilité décarbonées, en privilégiant les industriels locaux. Le concessionnaire a ainsi noué un partenariat avec le fabricant de scooters électriques Oxygo à Saint-Malo. Il s’intéresse également aux vélos électriques du nantais Reine Bike ou de Pietro Bike à Pornic.

L'enseigne DMD Electric a noué un partenariat avec le fabricant de scooters électriques Oxygo à Saint-Malo.
L'enseigne DMD Electric a noué un partenariat avec le fabricant de scooters électriques Oxygo à Saint-Malo. - Photo : Caroline Scribe

Il a enfin scellé un accord avec la start-up allemande Electricbrands qui fabrique des minibus modulaires 100 % électriques, utilisant une technologie de pointe. Les premiers véhicules seront livrés en juin et commercialisés dans quatre concessions de DMD, dont celle de Saint-Herblain.

L'enseigne DME Electric du groupe DMD commercialisera le minibus modulaire 100 % électrique de la start-up allemande Electricbrands.
L'enseigne DME Electric du groupe DMD commercialisera le minibus modulaire 100 % électrique de la start-up allemande Electricbrands. - Photo : Christian Ahrens - KOELN

 "Nous avons lancé cette nouvelle enseigne en mode start-up pour tester des concepts. Si nous constatons que nous apportons une valeur ajoutée, nous créerons les canaux de commercialisation adaptés", conclut Christian Digoin qui se veut confiant. "Pendant la crise sanitaire, nous avons fait le pari de conserver tous nos effectifs et, aujourd’hui, nous recrutons. De même, dans un contexte complexe et incertain, nous faisons le pari d’investir et nous croyons en l’avenir. J’ai osé des initiatives dans lesquelles je ne me lançais plus, grâce à mon fils Alexandre qui m’a rejoint au sein du groupe et dirige Mustière Automobiles, notre concession de Saint-Herblain", confie le dirigeant.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition