Nantes

e-commerce

Teester fait réagir les consommateurs en vidéo

Par Amandine Dubiez, le 03 mars 2017

Teester est en phase de lever 500 000 euros pour développer sa plateforme de vidéos de tests de produits par les consommateurs. La start-up nantaise séduit les sites de e-commerce, mais aussi des géants comme Samsung et Microsoft.

Photo : Teester Vidéo promo

À peine six mois après sa création, Teester compte déjà des solides références telles que Samsung, Rue du commerce, Cdiscount, Microsoft etc. Toutes ces marques ont demandé à Teester de faire tester leurs produits aux consommateurs. Ces derniers donnent leurs avis via des courtes vidéos publiées sur l’application créée par la start-up nantaise. C’est la toute première plateforme de tests produits par les consommateurs, et pour les consommateurs.

« 70% des consommateurs font confiance à l’avis des autres consommateurs »

Tout est parti d’un constat fait par le fondateur de la startup, Julien Chevalier. Après 15 ans d‘expérience dans le e-commerce dont plus de huit ans chez Cdiscount, il se rend compte de l’influence des vidéos ou tutoriels réalisés par des consommateurs sur les sites de ventes en ligne. « À peine 3% des internautes qui ont cliqué sur un produit finissent par le commander. Avec une vidéo de démonstration du produit, ce taux augmente de 57% », explique Julien Chevalier. Et il y a une raison à cela, selon lui : « 70% des consommateurs font confiance à l’avis des autres consommateurs ». Pourtant, paradoxalement, « moins de 1% des millions de produits vendus sur le net intègrent une vidéo du produit », constate-t-il.

L'application compte 5 000 utilisateurs

Julien Chevalier propose donc à des simples consommateurs de devenir vidéastes amateurs. Leur mission : donner leur avis sur le produit en se filmant avec leur smartphone. Si leurs vidéos sont sélectionnées et publiées sur l’application, ils reçoivent des bons et chèques cadeaux allant de 50 à 500 euros. « On regarde les vidéos avant de les publier, on s’assure qu’elle respecte notre charte, c’est-à-dire que la vidéo parle bien du produit, et que le contenu est objectif », explique Julien Chevalier. La plateforme enregistre plus de 5 000 utilisateurs, vidéastes ou simples spectateurs. « Ceux qui réalisent ces vidéos ont en général moins de 35 ans. En revanche, les visiteurs qui « like » les vidéos ont tous les âges », observe le dirigeant.

Deux recrutements en vue

Le profil des entreprises clientes est lui aussi varié : « il y a des sites de e-commerce qui veulent consolider leurs fiches produits, des marques connues qui cherchent de la valeur ajoutée, mais aussi des start-up qui se lancent et qui veulent simplement des retours de la part de leurs cibles », détaille Julien Chevalier

Pour développer son activité, Teester qui est soutenu par le réseau Atlanpole, vient d’obtenir une subvention de la BPI qui lui a accordé la bourse French Tech Innovation. Une première étape avant de lever 500 000 euros dans les prochains mois. Un apport qui lui permettra notamment de sortir la nouvelle version de son application mais aussi de renforcer l’équipe. Un « business developer » et un « lead developer » rejoindront les deux associés, les trois développeurs, les deux chargés de marketing et communication ainsi que le web designer.

Photo : Teester Vidéo promo