Loire-Atlantique

Réseaux

Quand des PME s'aident bénévolement dans leur digitalisation

Par Amandine Dubiez, le 20 décembre 2018

Pour la première fois, la CPME Loire-Atlantique organisait un programme "boost" de trois jours pour aider des PME membres dans leur digitalisation. Coachées bénévolement par d'autres dirigeants du réseau, quatre entreprises de Loire-Atlantique et Vendée ont travaillé sur la création d'un site de e-commerce de matériel médical, d'un Mooc sur les aquarium et d'une application citoyenne. 

A droite, Nicolas Drouault, dirigeant de Silencio Acoustique, en pleine séance de travail avec les étudiants du Cesi, à Nantes.
A droite, Nicolas Drouault, dirigeant de Silencio Acoustique, en pleine séance de travail avec les étudiants du Cesi, à Nantes. — Photo : CPME

Des post-it de toutes les couleurs recouvrent le tableau. Quelques-uns tombent négligemment sur les ordinateurs portables collés les uns aux autres dans les salles de réunion de l'école d'ingénieur CESI. Elles portent les stigmates de trois grosses journées intensives de travail sur la digitalisation des PME. 

« Le résultat est au-delà de mes espérances», commente le directeur général Philippe Chauvet. « Dans six mois, nous mettrons en ligne le site et dans un an, on part sur 1 000 commandes », se réjouit le directeur général de Equip'Santé Biron ( 120 salariés, 10 M€ de CA). La PME de La-Roche-sur-Yon vend du matériel médical comme des prothèses ou des monte-escaliers. Philippe Chauvet était venu avec l’idée de créer un site de e-commerce. Il repart avec un business plan, un logiciel, et un parcours client bouclé. Résultat similaire chez Silencio Acoustique, la TPE nantaise reprise il y a deux ans par Nicolas Drouault ( 300 000 euros de CA, 5 salariés) qui installe des panneaux acoustiques. Lui compte automatiser la gestion des devis en ligne.

Un business plan, une application et un Mooc

Comme les deux autres entreprises qui ont été sélectionnées par la CPME 44 pour participer au programme digital, ces PME ont bénéficié des conseils de trois adhérents du réseau, coachs d'un jour, comme Yvan Lavarec, co-dirigeant de CHR Avenue, la PME qui veut vendre des cuisines pro sur Amazon.  Avec deux étudiants du CESI, l'école d'ingénieurs qui accueillait l’événement, des dirigeants bénévoles ont défié les entrepreneurs sur le business plan, le parcours client, la création de logiciel ou même d' application. 

Ainsi, L’Orange Carré espère publier en 2020 son application citoyenne. Cette agence de communication créée par Céline Geffray, ancienne conseillère municipale à Notre-Dame-des-Landes, veut permettre aux citoyens de suivre les avancées des programmes des politiques. Son voisin d'atelier est lui parti sur la création d'un Mooc. « Au départ je voulais réaliser un jeu vidéo mais l‘équipe m’a convaincu de créer un Mooc » explique Anthony Rival, dirigeant de Biome Creation. Cette TPE de 2 salariés qui crée des murs végéteaux et des paysages aquatiques, voudrait rendre ludique les formations qu’il doit apporter aux clients sur le soin nécessaire à apporter à la faune et la flore.

A droite, Nicolas Drouault, dirigeant de Silencio Acoustique, en pleine séance de travail avec les étudiants du Cesi, à Nantes.
A droite, Nicolas Drouault, dirigeant de Silencio Acoustique, en pleine séance de travail avec les étudiants du Cesi, à Nantes. — Photo : CPME