Nantes

Environnement

Le groupe Charier et Suez investissent dans un centre de tri et de valorisation des déchets du BTP à Nantes

Par Caroline Scribe, le 15 octobre 2020

Le groupe nantais de travaux publics Charier et la société Suez investissent 10 millions d'euros dans l'Ecopôle de Cheviré à Nantes. Ce nouvel équipement propose aux artisans et industriels nantais, ainsi qu'à la Métropole, une solution locale et circulaire pour valoriser les déchets du BTP.

Ecopôle Cheviré trie et valorise les déchets issus du BTP et de l'industrie.
Ecopôle Cheviré trie et valorise les déchets issus du BTP et de l'industrie. — Photo : Gaël Arnaud

Malgré la crise sanitaire et économique, le groupe nantais de TP Charier (1 400 salariés, 278 M€ de CA en 2019) et la société Suez (90 000 salariés, 18 Md€ de CA) confirment leur engagement dans la construction de l’Ecopôle de Cheviré. Déployé sur 8 hectares, cet équipement aura, à terme, la capacité de trier, traiter et valoriser chaque année 465 000 tonnes de déchets provenant des chantiers de BTP et d’entreprises.

Ce projet qui devrait créer 80 emplois d'ici 2026 représente un investissement global de 10 millions d’euros. 3,5 millions d’euros sont affectés à la construction de la plateforme Nord, financée à égalité par Charier et Suez associés au sein de la société ATS (Atlantic Terres Solutions) pour son exploitation commune. Pour sa part, Suez investit 6 millions d’euros dans la plateforme Sud qu’il exploite en solo. L’Ademe a subventionné ces programmes à hauteur de 200 000 euros pour la plateforme Nord et de 500 000 euros pour la plateforme Sud.

Accompagner les chantiers de reconversion urbaine

L’Ecopôle de Cheviré poursuit un triple objectif. Il s’agit tout d’abord d’accompagner les chantiers de reconversion urbaine de Nantes Métropole qui, à eux seuls, génèrent 2 millions de tonnes de déchets par an. Pouvant traiter annuellement 320 000 tonnes de déchets, la plateforme Nord, dont l’exploitation a débuté en juillet 2020, a traité 10 000 tonnes de déblais de chantier lors de ses deux premiers mois d’activité. Elle est la première en France à pouvoir produire des terres fertiles (100 000 tonnes par an) pour revégétaliser des espaces urbains. Dans la même logique d’économie circulaire, les 100 000 tonnes de bétons et matériaux de déconstruction serviront à fabriquer des granulats de seconde génération réincorporés dans des bétons recyclés.

Charier et Suez se sont, par ailleurs, engagés auprès du Grand Port maritime de Nantes Saint-Nazaire à évacuer au moins 30 000 tonnes de terres et déblais de terrassement par des barges circulant sur la Loire. « Nous avons évacué 6 000 tonnes de bétons concassés issus de la déconstruction du garage Renault du Bas-Chantenay par barge. Nous avons ainsi fait l’économie de 240 poids lourds et réemployé ces déchets pour réaliser les sous-couches de l’Ecopôle », illustre Patrick Ruelland, directeur du pôle Carrières et recyclage chez Charrier.

Un hub de valorisation des déchets des entreprises

La plateforme Sud s’articulera autour de trois activités. Repoussée à cause du confinement, la déchetterie professionnelle pour les artisans et entreprises du BTP a ouvert ses portes en juillet. Depuis mars, les volumes - plus importants - de déchets générés par le BTP et les industriels sont triés et orientés vers les filières de valorisation ad hoc. Enfin, à partir de 2025, les déchets pourront être valorisés, non plus seulement sous forme de matière, mais aussi d’énergie, sous la forme de CSR (combustibles solides de récupération) destinés à alimenter les futures chaufferies de la région. En proposant une solution locale d’économie circulaire, Ecopole Cheviré répond aux objectifs de la loi de Transition énergétique pour la croissance verte (2020-2025) qui vise à valoriser 70 % des déchets du bâtiment et à réduire de 50 % les déchets mis en décharge à l’horizon 2025.

Ecopôle Cheviré trie et valorise les déchets issus du BTP et de l'industrie.
Ecopôle Cheviré trie et valorise les déchets issus du BTP et de l'industrie. — Photo : Gaël Arnaud

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail