Nantes

Ressources humaines

Holiworking propose une solution d'expatriation clé en main pour les salariés en poste

Par Caroline Scribe, le 22 avril 2021

Le concept est inédit. La jeune société nantaise Holiworking propose à des salariés en poste de vivre, pendant six mois à un an, une expérience d'expatriation dans un pays de rêve, tout en continuant à télétravailler pour leur employeur habituel. 

Dans un contexte rendu difficile par la crise sanitaire, Holiworking a ouvert plusieurs destinations dont l'Île Maurice.
Dans un contexte rendu difficile par la crise sanitaire, Holiworking a ouvert plusieurs destinations dont l'Île Maurice. — Photo : tobago77

A mi chemin entre tourisme et expatriation, Holiworking a imaginé une solution pour offrir à des salariés, dont les missions sont compatibles avec le travail à distance, la possibilité de vivre une expérience d’immersion internationale, sans quitter pour autant leur employeur. La start-up, dont l’activité commerciale a débuté en décembre 2020, a été créée par Gaël Brisson. Cet entrepreneur nantais, dirigeant de plusieurs sociétés (notamment de la PME informatique DRI.fr ou encore de Veriflex, spécialisée dans les mobilités douces), est confronté à la volatilité de ses collaborateurs. C’est pourquoi, il a imaginé un concept destiné à les recruter et les fidéliser plus facilement. "Nous avons développé une solution clé en main pour organiser la mobilité internationale des salariés, sans surcoût pour l’entreprise. Le double objectif poursuivi est de développer la marque employeur des entreprises, tout en répondant à l’envie des salariés de travailler à l’étranger et de découvrir un nouveau cadre de vie", explique Yann Guyader, responsable marketing d’Holiworking.

Pas de surcoût pour l’entreprise

Cette expérience à l’étranger, d’une durée de six mois à un an, est encadrée et sécurisée sur le plan juridique. Le salarié expatrié bénéficie d’un accompagnement dédié, incluant une assistance aux formalités de départ, la mise à disposition d’un espace de coworking sur place et l’accompagnement par un coach pour faciliter l’intégration dans le pays choisi. Quant aux entreprises, le dispositif leur permet d’envoyer des salariés plus de trois mois à l’étranger, même si elles ne disposent pas de filiales dans le pays. En effet, pendant la durée de son immersion internationale, le salarié est "détaché" de son entreprise. Il est rémunéré par Holiworking via un mandat de prestation de service. L’entreprise paie seulement les cotisations obligatoires à l’assurance chômage. Holiworking met en place l’avenant au contrat de travail, la protection sociale du salarié dans le pays et assure la gestion administrative. "Notre solution ne génère pas de surcoût pour l’employeur qui nous verse le salaire brut chargé de son collaborateur. Nous nous rémunérons sur les frais de dossier du collaborateur, une commission de 20 % maximum prélevée sur son salaire et le différentiel de charges obligatoires et prestations de couverture entre la France et le pays de destination", énumère Yann Guyader.

15 destinations à l’horizon 2022

Holiwork choisit les destinations de façon à assurer aux salariés un pouvoir d’achat supérieur à celui qu’ils ont en France, à l’exception de la Nouvelle-Zélande et du Canada. Dans un contexte rendu difficile par la crise sanitaire, Holiworking a ouvert quatre destinations : Bali, le Mexique, Le Cap et l’Île Maurice. D’ici 2022, la start-up de 7 salariés devrait être en mesure d’élargir ce choix à une quinzaine de pays. L’objectif de 100 salariés expatriés, qui assure la rentabilité du modèle économique de l’entreprise, a été repoussé, Covid oblige, au premier trimestre 2022. "Nous avons pour ambition de devenir l’Erasmus des travailleurs salariés en ciblant essentiellement une clientèle de PME", déclare Yann Guyader. Pour l’instant, les sociétés intéressées par la formule étaient issues des secteurs de l’informatique, du marketing et de la communication.

Dans un contexte rendu difficile par la crise sanitaire, Holiworking a ouvert plusieurs destinations dont l'Île Maurice.
Dans un contexte rendu difficile par la crise sanitaire, Holiworking a ouvert plusieurs destinations dont l'Île Maurice. — Photo : tobago77

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail