Ille-et-Vilaine

Banque

Les ambitions du Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine sur la filière mer

Par Baptiste Coupin, le 07 novembre 2018

Jean-Pierre Vauzanges, directeur général du Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine, et Marion Chalot, animatrice au sein de la filière mer, entendent répondre aux besoins spécifiques des acteurs de la mer. La banque mutualiste (118 agences sur le département, 484 000 clients, 206 M€ de PNB en 2018) a consolidé son organisation en créant un pôle Économie de la Mer, composé de six conseillers de clientèle, ainsi que des chargés d’affaires pour les PME et les ETI. Avec ce nouveau marché qu'est la mer, elle vise 30 M€ de PNB supplémentaires à horizon 5 ans.

Marion Chalot et Jean-Pierre Vauzanges du Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine.
Marion Chalot (animatrice filière mer) et Jean-Pierre Vauzanges (DG) parient sur la mer comme nouveau relais de croissance pour le Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine. — Photo : Baptiste Coupin - Le Journal des Entreprises

Le Journal des Entreprises : Fin avril, le Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine lançait sa filière mer, un pôle économique porteur avec 870 entreprises du département relevant en partie ou en totalité de la mer et représentant plus de 9 000 emplois. Quel premier bilan peut-on en faire ?

Jean-Pierre Vauzanges : A terme, la filière mer fera du PNB. Mais aujourd’hui, l’objectif c’est d’installer la légitimité du Crédit Agricole et de montrer que les acteurs de l’économie bleue sont au cœur de nos préoccupations. Derrière, les choses viendront naturellement. Il y aura du financement. Peut-être des prises de participation dans les structures, parce qu’on sait qu’elles sont créatrices de valeur !

Marion Chalot : Nous avons de grandes satisfactions. Nous avons développé notre relation avec le monde de la pêche. On a financé l’installation de quasiment tous les jeunes en pêche côtière depuis janvier 2017. Nous avons aussi financé l’Emeraude, le nouveau bateau de la Compagnie des pêches de Saint-Malo (une opération à 36 M€, NDLR). Et autour de ça, nous sommes aussi à l’écoute de tous les nouveaux projets. Sur la santé, l’alimentation, les biotechnologies, les énergies renouvelables…

« A terme, la filière mer fera du PNB. »

A quoi répond le lancement de cette nouvelle filière pour le Crédit Agricole ?

J-P.V. :
Nous avons pris conscience, il y a 2 ou 3 ans, que, de près ou de loin, nous financions les acteurs de l’économie bleue. Nous sommes partenaires depuis longtemps de la mytiliculture et de la conchyliculture. Mais aussi de la grande pêche. Nous avons des clients qui viennent nous emprunter de l’argent pour financer des bateaux. Nous accompagnons aussi certaines entreprises de transformation. Et donc on s’était dit que c’était dommage de ne pas concentrer plus nos moyens à partir de nos fonds propres.

M.C. : La mer est l’avenir de l’homme. C’est dans ce sens qu’on a créé une commission littorale (regroupant les acteurs du monde maritime local, NDLR) qui nous permet de nous acculturer à ce milieu. Nous avons un rôle de catalyseur sur les différentes problématiques de nos clients. Comme la question de l’emploi et de l’attractivité des métiers de la mer. La dernière commission s’est emparée de cette question. Cela va déboucher sur de futurs outils pédagogiques et de la bourse à l’emploi maritime.

Au départ de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, le 4 novembre 2018 depuis Saint-Malo, les entreprises aussi, se sont lancées dans la course.
Au départ de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, le 4 novembre 2018 depuis Saint-Malo, les entreprises aussi, se sont lancées dans la course. - Photo : © Alexis Courcoux

Le Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine a occupé le terrain à Saint-Malo sur le village de la Route du Rhum. Quels temps forts avez-vous organisé à cette occasion ?

J-P.V. : En nous installant sur le village c’est surtout les acteurs de l’économie bleue que l’on a voulu mettre en avant. Nous avons été très sollicités évidemment pour accompagner des skippers mais on a préféré ne pas renouveler ça. Notre volonté première, c’est de participer à la promotion de la mer.

M.C. : De nombreux temps forts ont été organisés sur le village, avec des journées à thème. Sur la promotion des métiers de la mer. La préservation des océans. La mer et le handicap. Ou encore la journée mer et innovation, en présence de start-up du monde de la mer. La mer est porteuse d’énormément de potentiels…

Marion Chalot et Jean-Pierre Vauzanges du Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine.
Marion Chalot (animatrice filière mer) et Jean-Pierre Vauzanges (DG) parient sur la mer comme nouveau relais de croissance pour le Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine. — Photo : Baptiste Coupin - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.