Saint-Malo

Finance

Levée de fonds

La plateforme d’Angel veut faciliter la réalisation des business plans

Par Virginie Monvoisin, le 14 novembre 2023

Fondée en 2021 à Saint-Malo, Angel développe une plateforme qui aide les entrepreneurs à réaliser leur business plan. Doté d’intelligence artificielle, il entend être un outil d’accompagnement à la réussite d’une entreprise. Angel vise une levée de fonds de 700 000 euros en 2024 pour s’ouvrir au monde anglo-saxon.

Thibaud Artur, fondateur et dirigeant d’Angel, travaille actuellement à une levée de fonds pour notamment ouvrir sa plateforme au monde anglo-saxon.
Thibaud Artur, fondateur et dirigeant d’Angel, travaille actuellement à une levée de fonds pour notamment ouvrir sa plateforme au monde anglo-saxon. — Photo : Virginie Monvoisin

C’est un passage obligé pour tout créateur d’entreprise, et pourtant, ce n’est pas l’exercice le plus aisé. Le business plan n’est pas toujours bien ficelé, parfois aléatoire, souvent chronophage. C’est pour en faciliter la réalisation que Thibaud Artur a décidé de fonder Angel en 2021. Basée au Poool à Saint-Malo, l’entreprise a développé une plateforme destinée à aider les créateurs d’entreprise à créer un bon business plan, sans en être un expert. "Nous avons voulu le démocratiser car souvent, il est fait pour plaire au banquier, alors qu’il doit être le plan de leur business", estime Thibaud Artur, ingénieur de formation et multi-entrepreneur.

"Machine learning" et IA

Pour cela, la plateforme Angel s’appuie sur le machine learning, la gamification et une bonne dose d’intelligence artificielle pour guider l’utilisateur dans les données à remplir. "L’objectif est d’être pédagogique, pour mener le créateur à se poser les bonnes questions pour d’abord réussir son entreprise : quel est le produit, quels sont les besoins, qui sont les clients, etc.", détaille Thibaud Artur.

Ainsi, la première version d’Angel, sortie en 2022, est accessible gratuitement pour les principales fonctionnalités. L’IA suggère des données puis génère un business plan détaillé. Pour se rémunérer la start-up propose une mise en relation d’entrepreneurs avec des sociétés de services (assurances, banques, experts-comptables…), à la façon d’une marketplace B to B. "Nous lançons fin 2023 une version premium. Elle permet d’aller plus loin en intégrant au business plan les notions de stock, de décalage de trésorerie, par exemple", annonce Thibaud Artur. Ce nouveau modèle économique doit permettre à Angel de décoller.

Levée de fonds en approche

La start-up se veut un véritable outil d’accompagnement à la réussite d’une entreprise, alors que les chiffres de la création d’entreprise sont en pleine croissance. Elle va prochainement faire évoluer son outil pour permettre à tous les professionnels du financement d'enrichir aussi les business plans de leurs clients en ligne. Pour accélérer son déploiement, Angel a besoin de fonds. Elle cherche ainsi à lever 700 000 euros en 2024, "soit 500 000 euros en equity et 200 000 euros en dette", précise le dirigeant. S’il adresse pour l’instant le marché français, Angel, qui emploie 7 collaborateurs, vise un développement international. Il a besoin pour cela de recruter des profils d’ingénieurs IA. C’est l’un des buts de cette levée de fonds, avec celui d’adapter la plateforme à d’autres pays, notamment anglo-saxons, en intégrant des normes financières différentes.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition